mercredi 8 décembre, 2021
Ligue contre le cancer
Filbleu

L’avenir du Tours FC se joue au Tribunal de Commerce

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Alors qu’une conférence de presse se tenait ce jeudi pour évoquer le projet de SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) du Tours FC, en présence de l’ancien joueur Omar da Fonseca, appelé à présider celle-ci si le projet se concrétisait, l’avenir du club reste lui pour le moment dans le flou et dans l’attente du verdict du Tribunal de Commerce suite à son placement en redressement judiciaire au printemps dernier.

Mardi 23 novembre, les amateurs de football et supporters du Tours FC devraient connaître le sort qui est réservé à leur club. Depuis le printemps dernier, celui-ci a été placé en redressement judiciaire. Un épisode de plus dans la lente descente aux enfers du club tourangeau, passé en quelques années du monde professionnel aux terrains amateurs de niveau régional, sur fonds de difficultés économiques et structurelles.

Plusieurs options peuvent se dessiner : Soit la SASP (Société Anonyme Sportive Professionnelle) actuelle et son président Jean-Marc Etorri apporte des garanties sur les 3,5 millions d’euros (estimées) de dette du club, soit le tribunal acte la liquidation et le dépôt de bilan, soit ce dernier estime que la reprise du club par la SCIC est crédible et viable, et lui redonne les clés du club. Enfin le Tribunal peut aussi décider de poursuivre la période d’observation du club, ce qui repousserait la décision finale de plusieurs mois.

Aujourd’hui on sait que sur l’appel à reprise du club, la SCIC, soutenue à la fois par Guillaume Barré, actuel président délégué du club, Omar Da Fonseca (futur président, si l’offre est retenue), les collectivités (ville de Tours et Tours Métropole) s’est posée sur la reprise des actifs du TFC, c’est à dire sans la reprise des dettes.

CARECO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !