lundi 16 mai, 2022
  • Shop in Touraine
Jardins Éphémères Amboise

3 chiffres qui montrent qu’il y a plein d’emplois à saisir cette année en Touraine

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Tous les ans Pôle Emploi publie une enquête sur les besoins de main d’œuvre en France, dans chaque région et par déclinaison pour l’ensemble des départements du pays. Le document est réalisé à partir d’un sondage envoyé aux entreprises. Celles qui répondent permettent de construire une base statistique qui évalue les recrutements potentiels sur un territoire : quels secteurs vont avoir des postes à pourvoir, avec quelles qualifications, pour quels types de contrats ?

Dans un contexte national de chômage en baisse, et après deux ans de pandémie, les chiffres sont plutôt orientés à la hausse… Ce qui signifie qu’il y a des possibilités d’embauche un peu partout dans le département. Voici les 5 que nous avons retenus :

 

23 969 :

C’est le nombre estimé de recrutements par les entreprises d’Indre-et-Loire en 2021, soit plus du quart du total régional (93 076 dépôts d’annonces envisagés). Ce chiffre croit de 14,3% sur un an (20 965 en 2021, 20 547 en 2019, 17 971 en 2018). La plupart de ces projets de créations de postes se situent dans l’agglomération de Tours et dans le Nord-Ouest du département (15 679), ensuite c’est le Chinonais qui a le plus de besoins avec 3 796 projets de recrutements. Le secteur d’Amboise-Château Renault est en 3e position (2 799 offres) et le Lochois ferme la marche avec 1 695 postes à pourvoir.

 

34,2% :

C’est la proportion des entreprises tourangelles qui estiment avoir un besoin d’embauche en 2022. Soit plus d’une société sur 3 quand la moyenne régionale est un peu inférieure (31,5%). Là-encore, le chiffre est en hausse par rapport à la dernière enquête de Pôle Emploi. Ce sont souvent des entreprises de moins de 10 salariés qui ont une nécessité de faire croître leur effectif (49% comptent recruter en Touraine). 14% des envies d’embauche proviennent de structures qui ont plus de 200 salariés.

 

72,1% :

La proportion de projets d’embauche pour des contrats non saisonniers. C’est en hausse et c’est plutôt une bonne nouvelle pour celles et ceux qui cherchent des emplois durables. Car si l’agriculture, le tourisme ou la restauration sont de forts pourvoyeurs d’offres d’emploi, ces secteurs embauchent en grande partie pour des contrats courts de quelques mois (printemps-été voire juste été), obligeant ensuite à se trouver un nouveau job pour le reste de l’année. En revanche, ce coup-ci, la Touraine propose moins d’offres pérennes que le reste du Centre-Val de Loire ou 76% des projets d’embauche tablent sur du long terme.

Les métiers qui ont le plus de besoins pour de longues périodes en Touraine les voici : agents d’entretien de locaux, aides-soignants et aides-soignantes, aides à domicile, manutentionnaires, aide en cuisine, employés en libre service, serveurs/serveuses, infirmiers/infirmières, agents de service hospitaliers… Le secteur du jardinage, celui de l’agriculture et celui du bâtiment sont également gros pourvoyeurs de postes.

 

Attention : il faut préciser que ces projets de recrutement ne sont que des intentions. Cela ne veut pas dire qu’il y aura réellement autant d’embauches. Il peut y en avoir moins… ou plus, selon les événements de l’année. Par exemple en 2020, la crise sanitaire a empêché la concrétisation d’une grande part des 24 000 envies de recrutement formulées en Indre-et-Loire. Autre problème : beaucoup d’entreprises veulent recruter… mais n’y arrivent pas. Ainsi, près de deux projets sur 3 sont estimés difficiles à concrétiser par les sociétés, et même 100% pour les postes de maçons. Pour les couvreurs c’est 95%, 92% pour les aides à domicile, presque autant pour les infirmiers/infirmières, quasi 90% pour les routiers. Des difficultés liées au manque de personnels qualifiés, ou aux conditions de travail et salaires proposés.

Vitiloire
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !