dimanche 4 décembre, 2022

VIH et infections sexuellement transmissibles : des dépistages gratuits en Touraine

 

Chaque année le 1er décembre c’est la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida, une maladie qui tue encore 700 000 personnes par an dans le monde (même si en France les traitements peuvent éviter son développement, ou suffisamment juguler les symptômes pour permettre une vie de bonne qualité et empêcher d’autres contaminations). En Centre-Val de Loire, 3 000 personnes séropositives sont suivies par les professionnels de santé. C’est aussi la région avec le plus fort taux de tests positifs derrière l’Île-de-France.

Un virus occultant l’autre, la pandémie de Covid-19 a fortement réduit le nombre de dépistages. En 2020, on estime qu’ils ont baissé de 30% par rapport à 2019 dans notre région. Le problème c’est qu’on estime qu’il y aurait 25 000 personnes infectées sans le savoir en France, donc qui peuvent potentiellement diffuser le virus si elles ne se protègent pas correctement. L’Agence Régionale de Santé rappelle ainsi l’importance de faire des tests de manière précoce et répétée « pour sauver des vies et briser des chaînes de transmission », que ce soit pour le VIH mais aussi d’autres infections sexuellement transmissibles comme les hépatites ou les chlamydias.

Pour diffuser l’information, notamment l’adresse des lieux où l’on peut se faire tester, une campagne de communication est lancée un peu partout en Centre-Val de Loire. Avec également plusieurs actions sur le terrain :

  • Dépistages proposes sur le marché du Boulevard Béranger à Tours
  • Consultations et dépistages gratuits sur 2 demi-journées à la clinique Vinci de Chambray
  • Dépistages gratuits au rez-de-chaussée du bâtiment B1B de l’hôpital Bretonneau de Tours chaque après-midi du 29 novembre au 5 décembre
  • Interventions du Planning Familial 37 dans les bars et discothèques de Tours vendredi 4 décembre pour faire de la sensibilisation
  • Dépistages au centre social Plurielles du Sanitas le 30 novembre

Des téléconsultations à distance sont aussi proposées par plusieurs médecins du CHU de Tours, de la clinique Vinci ou de l’Université de Tours. Plus d’infos sur le site de l’ARS.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !