samedi 10 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

Photographe et peintre en bâtiment : deux métiers, deux passions

Portrait d’une femme qui tente une double reconversion en tant qu’autoentrepreneuse.

Sonia Lorion est une cumularde. A la fois photographe et peintre en bâtiment. Autant l’un que l’autre. Vivant à Savonnières, cette Tourangelle pur jus de 40 ans tente une double-aventure professionnelle. Une randonnée en mode GR20 avec un objectif : arriver à reconstruire sa vie au travail après un sacré passage à vide. Alors plutôt que de mettre tous ses oeufs dans le même panier, elle tente la double casquette. Nous l’avons rencontrée pour comprendre. Car si de plus en plus de personnes se réorientent dans leur carrière, peu font le choix de faire plusieurs activités différentes. Qui plus est en autoentreprise, comme c’est le cas de Sonia.

Chômage, dépression puis renaissance

Licenciée pour raisons économiques il y a deux ans, Sonia Lorion s’est retrouvée au chômage comme un quart des salariés de la PME de 15 personnes qui l’employait à Hommes. Là-bas, elle était décoratrice de cadres de vélos. Après avoir exercé dans la prothèse dentaire ou la sécurité. Pas banal comme CV. Désabusée après ce revers, elle a mis de longs mois à se relever, sans forcément réussir à trouver immédiatement l’aide nécessaire auprès de Pôle Emploi. Et puis c’est venu petit à petit : son métier étant rare, elle a compris qu’elle ne trouverait pas dans sa branche, que ses acquis lui permettraient seulement de dénicher des missions d’intérim. Seule option qui vaille à ses yeux : la reconversion.

Déterminée, étant aussi dans l’obligation de trouver des ressources pour faire vivre sa famille (elle a un petit garçon), Sonia Lorion entreprend alors de se nourrir de ses passions. Et notamment de la photo : « je la pratique en amateur depuis plus de 30 ans » sourit-elle. Mais elle sait que ce secteur est ultra-concurrentiel. Que ça ne suffira pas à constituer un salaire. Alors elle s’ajoute une carte de peintre en bâtiment, « pour les couloirs, les chambres… Surtout l’intérieur, la décoration. Mais je sais aussi faire un portail ! » annonce celle qui se définit comme « une bricoleuse, touche à tout », jurant que ses deux activités (Photocré-art et SoloDéco) se répartissent équitablement.

BTP et photo : ying et yang ?

Un métier du BTP très manuel et un autre plutôt artistique… Quels points communs ? « la couleur, l’observation ». Mais aussi la relation avec les personnes qui la font travailler. D’ailleurs, dès qu’elle le peut, Sonia Lorion fait « un pont » entre ses deux activités : au cas où une famille rencontrée pour un shooting de mariage ait besoin de peinture, ou inversement. « Les gens sont surpris » explique-t-elle, mais elle joue là-dessus et sur son savoir-faire pour convaincre. Elle aime ça. Créées en février 2015, ses petites entreprises en sont encore au commencement. La fameuse étape de la communication, de la publicité, du référencement sur Internet. Mais les chantiers commencent à remplir son agenda, entre deux missions d’intérim. Des boulots alimentaires dont elle espère ne plus avoir besoin le plus vite possible. L’entrepreneuse aux deux visages se laisse 2 à 3 ans pour que transformer l’essai.

Olivier COLLET

www.photocre-art.fr

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !