jeudi 1 décembre, 2022

[Elle l’ouvre] Une association critique les nouveaux horaires des trains Tours-Loches

Depuis le début de l’année on ne peut plus prendre le train entre Tours et Loches pour cause de vaste chantier sur la ligne SNCF à voie unique qui relie les deux villes. 36 millions d’€ ont été investis pour rénover les rails et théoriquement réduire les temps de parcours dans le passé supérieurs à 1h. Et si l’axe devait rouvrir au début de l’été, il ne le fera finalement pas avant le mois de septembre, la compagnie ferroviaire ayant invoqué des raisons techniques et notamment le besoin de faire des tests. 

En revanche, la grille horaire a été publiée. Conformément à une demande de la région Centre-Val de Loire, le nombre de trains va augmenter avec jusqu’à 6 allers-retours quotidiens au lieu de 2 mais cela déçoit l’ADTT (association qui milite pour le développement des transports en commun dans le département). « Les usagers étaient en droit de s’attendre à une durée du voyage inférieure à l’heure. Mais certains temps de parcours sont augmentés de 1 minute, ce qui est paradoxal et ils restent à 62 – 63 minutes. Pour mémoire, en 2013 le temps de parcours était de 61 minutes » critique notamment la structure.

L’ADTT déplore également des horaires inadaptés comme un 1er Tours-Loches qui arrive à 10h53 et un premier train du soir qui repart à 17h02 ce qu’elle juge peu pratique pour des déplacements professionnels. Elle regrette aussi que l’offre du week-end ne soit pas assez étoffée pour permettre aux touristes de faire des déplacements. Et puis les tarifs sont jugés trop élevés (9€ sur tout le parcours contre 3€ en car), soit assez dissuasifs pour des voyages occasionnels alors que par la route le temps de trajet est similaire.

Enfin, l’ADTT ne comprend par le maintien de la halte de Courçay-Tauxigny : « Nous avons déjà signalé que la fréquentation de cet arrêt était quasi nulle, et compte tenu de l’éloignement des deux bourgs, il serait intéressant de supprimer cet arrêt, les voyageurs pouvant aussi facilement, prendre le train à Cormery avec un tarif pour Tours à 6 euros, alors qu’à Courcay Tauxigny il est de 9 euros. » L’idée serait donc de le maintenir seulement en arrêt à la demande, sa suppression pouvant faire gagner 2-3 minutes de temps de trajet (ce n’est jamais anodin).

A noter que la ligne Tours-Loches doit être l’une des premières à tester des trains à l’hydrogène, plus écologiques que ses modèles actuels au diesel. Là-aussi le projet est retardé et n’a aucune date officielle de début.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !