mardi 4 octobre, 2022

Ukraine, moyens pour l’opposition, budget : le débrief du conseil de Tours Métropole

Ce lundi 28 mars, les 87 élus de Tours Métropole étaient conviés à siéger pour un nouveau conseil de l’agglomération, avec notamment l’examen du budget 2022. Info Tours vous propose un résumé des points importants de la séance.

 

Guerre en Ukraine…

En ouverture de séance, le conseil métropolitain a décidé de débloquer 50 000€ pour l’aide aux victimes de l’invasion russe en territoire ukrainien. La moitié de cette somme ira à l’UNICEF pour son soutien aux familles et aux enfants du pays. Le reste reviendra au FACECO, le fonds gouvernemental pour l’accueil des réfugiés. La délibération a été votée à l’unanimité.

 

Groupes d’élus…

L’assemblée a décidé d’octroyer 45 000€ de moyens pour les groupes politiques d’élus, demande de longue date : en septembre, le groupe Reconstruire Notre Métropole Ensemble (gauche) avait réclamé une enveloppe financière pour assurer son fonctionnement (embauche de personnel ou remboursement de fraiàs. Une démarche assez inédite car jusqu’ici il n’y avait pas ce type de groupe dans l’instance de l’agglomération créée dans le milieu des années 90. L’élu écologiste de Tours Christophe Boulanger a salué la démarche, faisant remarquer que la somme représentait 0,01% du budget annuel de l’institution.

 

Finances…

Le premier gros sujet de la séance concernait le bilan comptable de 2021, ce qu’on appelle le compte administratif. Les différentes taxes et impôts ont rapporté 146 millions d’€ à Tours Métropole l’an dernier, 8 millions de plus qu’en 2020, en particulier à cause de la hausse de la taxe sur l’enlèvement des ordures ménages. La décision a été prise de remonter son taux afin de financer les surcoûts liés à l’incapacité de l’agglo à trouver rapidement des solutions pour éviter l’enfouissement du contenu des poubelles. Les contribuables ont donc verse 43 millions d’€ contre 35 en 2020.

Concernant les dépenses, elles progressent de 6 millions d’€ pour la partie fonctionnement, comprenant notamment le paiement des salaires des agents. Le total des paiements s’élève à 191 millions d’€, le ramassage des ordures a coûté 6 millions de plus qu’en 2020. Autres chiffres intéressants :

  • Tours Métropole a emprunté 20,5 millions d’€ en 2021, le double de 2020
  • Sa dette est de 372 millions d’€ contre 401 millions en 2017. Les trois quarts de cette somme sont liés au transport et notamment à la construction de la première ligne de tram
  • Le projet de 2e ligne de tram a entraîné 7,4 millions d’€ de dépenses
  • 73% des investissements prévus ont été réalisés, chiffre stable depuis 2019
  • 5,8 millions d’€ de subventions sont allés au soutien du tissu économique, 5,3 millions d’€ ont été consacrés à l’aéroport, 700 000€ au tourisme, 1,1 million pour l’environnement, 400 000€ pour la propreté, 2,4 millions pour le vélo…

 

La validation de cette délibération et celles pour l’eau, l’assainissement et le crématorium ont été entachées par des bugs pour le système de votation à distance des élus, rendant le scrutin interminable (plus de 20 minutes !).

Concernant le budget, il est de quasiment 370 millions d’€ avec 231,8 millions d’€ de recettes envisagées, dont 1,9 million d’€ pour la nouvelle taxe GEMAPI qui vise à prévenir les inondations. Les dotations de l’Etat sont également en augmentation. En revanche cette année la contribution pour le ramassage des déchets n’évolue pas. Tours Métropole prévoit d’investir 120 millions d’€ (mais on a vu plus haut que cette somme ne sera sans doute pas dépensée en entier, sans doute de l’ordre de 90 millions d’€). 5 millions d’€ sont prévus pour le réaménagement du parvis de la gare de Saint-Pierre-des-Corps, 6,9 millions d’€ iront au soutien économique dont le tiers pour la Cité de la Création et de l’Innovation.

Autres enveloppes : 1,4 million d’€ pour le tourisme à vélo, 1,5 million d’€ pour le réseau fibre optique de la 2e ligne de tram (et au total 6,6 millions d’€ pour ce projet). 5 millions d’€ sont prévus pour refaire des routes ou des ronds-points, 1,6 million d’€ pour l’aéroport, 3,5 millions d’€ pour la transition écologiques, 7,3 millions d’€ pour les équipements culturels et sportifs.

Parmi les points de débat : la hausse du coût du futur centre sportif de Parçay-Meslay (+20% à cause de la hausse des matières premières dont le bois), la volonté de l’adjoint au maire de Tours de mobiliser plus d’argent pour les équipements culturels quitte à ce que certains d’entre eux passent sous gestion de l’agglo. A propos de l’environnement, la présentation du Plan Climat de Tours Métropole est prévue dans quelques semaines (pour l’instant elle n’en a pas, ce qui est fortement dénoncé car quasi inédit en France. Enfin le maire de Tours a obtenu un engagement pour mobiliser 70 millions d’€ en faveur du vélo d’ici 2026 (quasi 10 millions en 2022).

Olivier Collet

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !