mardi 4 octobre, 2022

5 rendez-vous incontournables du festival Bruissements d’Elles 2022

Jusqu’à fin mars on va pouvoir profiter de la programmation éclectique et multi-géographique de Bruissements d’Elles. L’événement reprend ses droits à ses dates habituelles après une édition 2020 tronquée par le premier confinement anti-Covid puis une année blanche en 2021 pour cause de fermeture des salles de spectacle. Douze villes de Tours Métropole et du département programment des événements autour d’une ligne claire : mettre en avant la création féminine et les spectacles ou créations qui parlent de la condition féminine. La liste des rendez-vous est très variée puisque ça va du théâtre à la musique en passant par le cinéma et la danse.

On a sélectionné 5 rendez-vous qui nous paraissent indispensables :

 

1 – Soirée d’ouverture au Bateau Ivre

C’est une nouveauté… Bruissements d’Elles inaugure sa 23e édition dans le bar/salle de spectacle de la Rue Edouard Vaillant à Tours. En première partie de soirée, vous découvrirez BAHVOILÀ, trio de jazz tourangeau composé de Daphné Jacquet à la clarinette, Marion Delmont à la guitare et Jasmine Lee à la contrebasse. Inspiré des trios de Jimmy Giuffre de la fin des années 1950, le groupe propose un répertoire mêlant standards et compositions. Il jouera à 20h et sera suivi de Pottok on the Sofa une heure plus tard. Le trio originaire du Maine-et-Loire, formé par Alice, Alex et Sarah Montembault, s’entoure de deux musiciens. Un basse-batterie ferme se mêle au clavier, au violon et à la guitare pour une proposition live dans la continuité de leur 2éme EP éponyme.

L’entrée est à prix libre.

 

2 – Soirées cinéma

Ce jeudi 3 mars à 15h et 20h30, La Parenthèse de Ballan-Miré projette le très beau Ouistreham du romancier Emmanuel Carrère. Le film est adapté d’un livre de la journaliste Florence Aubenas qui s’est immergée dans le quotidien de femmes de ménage du bord de Manche en se faisant embaucher, notamment pour travailler sur un ferry, tâche réputée particulièrement difficile. Le long métrage est à la fois drôle, sensible et dramatique. Il nous alerte sur ces personnes que l’on voit à peine, qui sont mal payées, qui font des horaires complexes et dont on aurait bien du mal à se passer. Tarifs : entre 4 et 7€50.

On vous conseille aussi d’aller voir L’événement le 8 mars à La Grange de Luynes. Un film remarqué d’Audrey Diwan autour de l’avortement dans les années 60. Tarifs : entre 4 et 6€50.

3 – Un week-end féministe

Autre nouveauté de cette édition 2022 de Bruissements d’Elles, un week-end baptisé Oé les Filles à Oésia (Notre-Dame-d’Oé). Arts visuels, théâtre, musique, conférences et ateliers d’écriture sont au programme. Tout au long du week-end on pourra voir l’expo photo de Tiphaine Populu de la Forge baptisée Illustres inconnues ou encore assister aux dédicaces de Sophie Carquain, Marie-Paule Gambier, Sylvie Pouliquen. Sinon, samedi à 14h – Flash mob d’ouverture.

Mais aussi à la même heure un atelier d’écriture sur réservation sous le titre « Femmes qui disent et écrivent » avec Brigitte Cadorel. A 16h – Performance peinture / danse avec Liska Llorca & Jodie Peyrusse. A 18h30 – Table ronde « Être une femme dans le monde de l’art et de la culture aujourd’hui ». Le lendemain, nouvel atelier à 10h puis à 15h – Conférence : « Éduquer nos filles aujourd’hui / néo féministes de la génération Z » par Sophie Carquain.

 

4 – Un spectacle autour de Gisèle Halimi

Dimanche à 16h30, le théâtre Vaugarni de Pont-de-Ruan programme la pièce de Sylvie Boivin Gisèle Halimi une farouche liberté. « Ce spectacle retrace les grandes étapes de sa vie de femme. Dès l’enfance elle se révolte contre l’inégalité entre filles et garçons dans son pays, la Tunisie. Obstinée, elle échappe au destin que lui réserve sa famille pour faire des études en France et devenir avocate, sa vocation » explique le site du festival. Tarifs : entre 10 et 13€.

 

5 – Du football sur scène

Mardi 22 mars, l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours accueille la Cie Le Grand Chelem pour Le syndrome du banc de touche. Le pitch : Comédienne peu distribuée, cette fan de foot réalise une déclaration d’amour à la lose et à toutes les périodes de doute. La jeune femme fait un parallèle, drôle et touchant, entre sa vie de comédienne et le quotidien des footballeurs remplaçants. Seule en scène, elle rend hommage à la persévérance face à l’échec dans ce véritable marathon théâtral plein d’humour et de poésie. Tarifs : entre 14 et 28€.

 

On rappelle que si vous prenez un billet au tarif plein, les suivants vous sont proposés à tarif réduit. Le reste du programme sur le site de Bruissements d’Elles.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !