mercredi 8 décembre, 2021
Ligue contre le cancer
Filbleu

Joué-lès-Tours : un quartier d’affaire pour 5 000 emplois sur le site Michelin

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

A l’automne 2013 Michelin ratiboisait subitement son usine de Joué-lès-Tours : 700 suppressions d’emplois d’un coup, et forcément un énorme choc pour le tissu industriel en Touraine. Le fabricant de pneus a gardé un peu plus de 200 salariés dans le département mais démantelé une grande partie de sa propriété. Une friche convoitée pour son potentiel économique, tout près du périphérique, d’un quartier résidentiel et de la voie ferrée. Pourtant, il a fallu 8 ans quasi jour pour jour et plusieurs refus de projets logistiques ou orientés vers les loisirs avant que la société finisse par vendre ses 17ha de foncier…

Ce jour est arrivé le 12 octobre 2021.

Le nouveau propriétaire du terrain est un consortium formé par la Société d’Equipement de la Touraine (la SET, un promoteur détenu par les collectivités locales) et la société Exia (qui a déjà travaillé sur la requalification d’un site Michelin près d’Orléans, ce qui a facilité la connexion). Les discussions ont débuté peu avant les élections municipales de 2020 et le début de la pandémie pour aboutir à un accord qui reste confidentiel mais, en gros, la vente se fait « pour plus de 10 millions d’€. »

15 ans de travaux en vue

Et maintenant que se passe-t-il ? Le maire de Joué-lès-Tours Frédéric Augis promet « un projet ambitieux. On devait à ce site une ambition à la hauteur de ce qui avait déjà été fait quand Michelin comptait jusqu’à 4 000 employés dans la ville. » Résultat : on fait monter les enchères et on nous promet aujourd’hui « un quartier d’affaire du XXIe siècle » capable d’accueillir jusqu’à 5 000 salariés sur 23 à 280 000m² de locaux, dont 180 000m² de bureaux (le reste seront des entreprises de production, des commerces, des équipements sportifs ou de loisirs…).

Le dossier est encore en construction mais les premiers travaux pourraient commencer en 2023 avec les premières livraisons de bâtiments en 2025. Le quartier, encore dépourvu de nom, serait lui totalement achevé à l’horizon 2035-20240.

Les plans détaillés disponibles dans quelques mois

« Nous voulons être une référence pour l’avenir de l’économie dans le département et en Centre-Val de Loire » avance encore Frédéric Augis. Concrètement, la SET et Exia vont chapeauter la construction de bâtiments certainement hauts de 3 à 4 étages qui seront fournis clés en main à des entreprises souhaitant s’installer en Touraine et qui ne trouvent pas de sites disponibles actuellement faute de terrains libres (un problème récurrent depuis plusieurs années). En plus des locaux professionnels, le futur Quartier Michelin comportera certainement de quoi faire garder ses enfants, des établissements de restauration, une conciergerie… Mais surtout une passerelle piétonne pour le relier à l’Espace Malraux et au Lac des Bretonnières. De quoi offrir une liaison douce pour les riverains.

Reste à convaincre les entreprises de s’installer et confirmer l’ambition, c’est-à-dire réaliser un quartier dynamique mais aussi capable de répondre aux enjeux écologiques et post-Covid. Les acteurs du projet promettent une présentation plus détaillée de leurs plans avant l’été 2022.

Olivier Collet

CARECO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !