samedi 23 octobre, 2021
  • Galeries Lafayette

Replay37, 20/09/21 – Des légumes, des dessins, des MOF : votre week-end tourangeau en 3 images

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Vous avez passé le week-end sous la couette ou en dehors de la Touraine ? Voici ce que vous avez raté. Chaque lundi sur Info Tours, on récapitule les moments forts des jours précédents.

1 – Les gourmandises de Convergences Bio

Peut-être un peu moins de monde que d’habitude… Mais pas moins de produits de qualité. Sous un ciel régulièrement menaçant, Convergences Bio s’est encore une fois installé sur les quais de Loire à la guinguette de Tours ce dimanche, posant également des stands sur la Place Anatole France pour la deuxième année consécutive. De 11h à 18h, ce sont presque 100 paysans, associations ou acteurs du bien manger qui étaient réunis là. Avec donc du miel, des tomates, des aubergines bigarrées, de la viande, du fromage… Un marché avec vue très vivant.

2 – Les coups de crayons d’A Tours de Bulles

Chaque année, le festival de BD tourangeau met un parapluie sur son affiche pour essayer d’éloigner les perturbations. Ça n’a pas complètement marché pour cette édition 2021 mais de toute façon les dédicaces ou animations de la Place Châteauneuf se déroulaient sous barnum ou en intérieur, de quoi protéger le public venu plutôt nombreux pour rencontrer la trentaine d’auteurs invités, ou profiter des expositions.

On sait par ailleurs qui a remporté le prix Tour d’Ivoire des Mômes : « Zoya – Que le grand crique me croque » de Moon Li (dessin), Pog (scénario) et Juliette Vaast (couleurs), paru aux éditions Jungle. Le lauréat du prix À l’Ombre de la Tour d’Ivoire 2021 est « Le Loup »  de Jean-Marc Rochette, paru en 2019 chez Casterman BD. Un prix organisé en association avec l’Association Nationale des Visiteurs de Prison et la Ligue de l’enseignement d’Indre-et-Loire. Enfin, « La fête des ombres » (tome 1) de l’Atelier Sento, paru aux éditions Issekinicho est le lauréat du prix Tour d’Ivoire 2021.

3 – Des MOF à profusion

Tout le week-end, l’Hôtel de Ville de Tours hébergeait un rassemblement de cols bleu-blanc-rouge : les Meilleurs Ouvriers et Ouvrières de France. Une cinquantaine de professionnels qui ont dû batailler ferme pour obtenir leur certification, et notamment produire une pièce unique, ce qu’on appelle un chef d’œuvre. Plusieurs d’entre eux étaient exposés comme une étonnante rosace de carrelage ou une époustouflante sculpture verrière. Au fil des discussions on apprenait qu’il fallait souvent des centaines d’heures de travail pour les réaliser, des dossiers préparatoires aux finitions.

  • FILBLEU
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !