samedi 23 octobre, 2021
  • Galeries Lafayette

[En vitrine] Christophe, le Tourangeau qui installe un potager chez vous (et vous aide à le cultiver)

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Même sur un balcon.

[En vitrine] c’est la rubrique d’Info Tours dédiée à l’actualité commerciale en Indre-et-Loire.

 —————-

La tomate insipide, le concombre rempli de flotte, la salade flétrie… On connait. Quand on a la possibilité de manger de bons fruits et légumes du jardin, on a tendance à voir la différence. Avec une fierté supplémentaire quand ça vient directement de notre petit bout de terre. Du producteur au consommateur, comme dit le slogan. Avec la crise sanitaire, le jardinage a connu un certain boom. On se souvient des queues interminables devant les jardineries lors du printemps 2020, et depuis trocs de plants ou de graines ont la cote entre voisins et amis.

C’est cette tendance qui a entraîné la création de Mon Potager Chez Moi, entreprise dirigée par Christophe Chéneau, déjà à la tête d’une agence de com’ tourangelle (Corporate Box). A 54 ans, ce passionné de jardinage n’a pas été jusqu’à inscrire « Marketeur jardinier » sur ses cartes de visite mais ça lui a traversé l’esprit :

« J’ai deux passions que sont le marketing et le jardinage. J’ai un potager depuis longtemps, j’ai seulement arrêté pendant que j’étais étudiant mais dès que j’ai pu avoir un terrain j’en ai recréé un. Lors du premier confinement j’ai fait pousser 800 plants de tomates et je les ai diffusés autour de moi. Je me suis retrouvé à faire des plants bénévolement pour 20 personnes. Ça pris tant d’ampleur que j’ai demandé à ce qu’on arrête de parler de moi. »

Basé à Neuillé-le-Lierre, Christophe Chéneau envisage de passer à la vitesse supérieure. Transformer sa passion en activité professionnelle complémentaire : « Je me suis aperçu qu’en donnant des plants on me demandait aussi des conseils. Le potager c’est plus complexe qu’on ne pense, il ne suffit pas de planter pour que ça pousse. »

Il peaufine donc son concept, celui d’une société qui aménage des potagers chez les particuliers tourangeaux voire en entreprise, mais aussi qui fournit régulièrement de nouvelles graines, des plants et des conseils de culture. « Beaucoup de gens veulent jardiner mais il leur manque des choses, par exemple les techniques pour travailler la terre, car une bonne terre c’est déjà 30 à 40% du résultat. Si on ne la nourrit pas, elle ne pourra pas nourrir les légumes. »

Mon Potager Chez Moi s’occupe donc des préparatifs du sol ou des bacs en pin français selon la configuration des lieux (jardin, terrasse, balcon…). Les prix se font sur devis, en fonction de la surface. Ensuite, place aux plantations :

« J’ai une quarantaine de variétés de tomates et une vingtaine de salades. Toutes magnifiques mais souvent inconnues. Je ne travaille pas avec des hybrides mais des graines de collection. Soit ce sont celles que l’on a produit vu que j’en collectionne depuis 30 ans, soit on les achète chez d’autres spécialistes. Ce n’est pas le concours de la tomate la plus originale mais des variétés qui ont un intérêt gustatif ou qui sont capables de s’adapter au changement climatique. »

L’idée est aussi de jardiner bio. Par exemple, Christophe conseillera d’utiliser de la cendre plutôt qu’un produit chimique pour faire fuir les limaces. L’accompagnement mensuel se fait via 7 visites réparties au cours de l’année (tarif : 49€ par mois, dont une partie déductible des impôts grâce aux dispositifs de service à la personne) : « A chaque fois on amène de nouvelles graines et on travaille avec nos clients. On fait en sorte d’apporter des plantes qui ne sont pas toutes au même stade d’évolution pour que les salades ne soient pas prêtes la même semaine, par exemple. Et après récolte, on remplace les espaces vides par d’autres légumes de saison. » Un accompagnement qui n’est pas obligatoire : on peut très bien choisir de se débrouiller en solo une fois le potager installé.

Olivier Collet

  • FILBLEU
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !