lundi 6 février, 2023

13 mesures pour promouvoir les valeurs de la République avec les jeunes

La préfecture et l’Inspection d’Académie s’associent pour rendre concret « l’après Charlie ».

« Les Valeurs de la Répuiblique ce n’est pas un slogan, c’est du concret » : voilà comment le préfet d’Indre-et-Loire Jean-François Delage et l’inspecteur d’académie Antoine Destres résument l’engagement de leurs deux institutions dans un grand plan d’action pour promouvoir liberté, égalité, fraternité ou encore laïcité auprès de tous les élèves du département. Il n’y a pas de mystère, une telle action s’inscrit dans ce qu’on l’on appelle « l’après Charlie », soit dans l’élan citoyen né après les attentats de Paris ou la grande marche du 11 janvier (35 000 personnes à Tours).

C’est pour que cette union nationale ne retombe pas que le ministère de l’éducation a demandé aux différents départements de mettre en place différentes initiatives pour rapprocher l’Etat des citoyens et donc en particulier des jeunes, de l’école au lycée. « Ces règles de citoyenneté cadrent notre vie. Le principe d’égalité doit être contextualisé » explique notamment le préfet Delage qui a par exemple décidé d’intensifier les visites d’élèves de 3ème dans ses locaux, quitte à les y accueillir pendant toute une semaine de stage. 6 seront ainsi proposés cette année. 10 autres stages seront également proposés à des collégiens chez les pompiers, cette fois c’est la valeur « solidarité » qui leur sera inculquée.

Au total, ce sont 13 mesures qui ont été mises au point ces dernières semaines (« pendant la réserve électorale, on a quand même travaillé ! » ironisait le préfet ce lundi). On pourra également citer l’organisation de cours sur les valeurs de la République dans 3 lycées, 9 collèges et une école de Touraine ou l’engagement d’un travail sur la laïcité avec des collégiens en classe horaires aménagés arts-plastiques de Jules Ferry à Tours. « Le but c’est qu’ils préparent une exposition pour le 110ème anniversaire de la loi de 1905 en décembre. On l’affichera sur les grilles du jardin de la préfecture avant de la faire tourner dans les établissements » explique Mr Destres. Enfin, idée qui tient beaucoup à coeur à Mr Delage : permettre à des jeunes d’assister aux cérémonies d’accueil dans la citoyenneté française (3 d’ici cet été) précédées d’un petit cours sur ce que c’est d’être français, « pour que la citoyenneté ne soit pas vide de sens ».

In fine, l’objectif est clairement d’éviter des polémiques comme celles nées en janvier lorsque certains élèves ont refusé de faire une minute de silence après l’attaque de Charlie Hebdo. Car même si cette page est tournée, les institutionnels se rendent bien compte que ces fameuses valeurs ne sont pas bien connues de la jeune génération (la faute à un peu tout le monde, dit Mr le préfet). Peut-être que les assises prévues ce 10 avril à Joué-lès-Tours, Chinon, Loches et Amboise feront avancer les choses. Il s’agit d’un grand débat autour de la République entre jeunes, profs, parents, élus ou représentants économiques et associatifs. Les échanges pourront ensuite servir à l’élaboration de mesures que la ministre Najat Vallaud-Belkacem doit annoncer le 12 mai.

Olivier COLLET

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !