samedi 28 janvier, 2023

A la découverte du Slam avec La Meute Slam 37

Info-Tours.fr a rencontré Mr Zurg et Yopo ; les deux membres fondateurs de l’association La Meute Slam 37 afin de se sensibiliser au slam de poésie et à son histoire. Ils accueilleront bientôt Grand Corps Malade.

Histoire de l’association 

Mr Zurg et Yopo, tous deux slameurs, ont fondé l’association et La Ligue Slam de France. Ils sont les principaux porteurs de projets, organisateurs, animateurs des scènes, des ateliers et des conférences. ls ont créé l’association en 2007 afin de promouvoir le slam de poésie, d’organiser et d’animer dans de nombreux lieux des scènes slam ou de façon occasionnelle pour différents événements. Elle se compose de slameurs et slameuses et compte de nombreuses victoires sur les plus grands tournois en équipe ou en individuel.

En 2009, ils fondent La Ligue Slam de France-réseau national afin de fédérer, promouvoir et faire vivre le slam partout en France. Soutenue, par Grand Corps Malade, La Ligue Slam de France regroupe en 2011, pas moins de 25 associations sur tout le territoire (Paris, Brest, Tours, Reims, Marseille, Strasbourg etc.). Elle a organisé  de 2011 à 2013 la Coupe de Ligue Slam de France annuelle à l’Espace Malraux de Joué-Lès-Tours (Coupe désormais, elle se déroule à Rennes jusqu’en 2016). Ce festival est entièrement dédié au slam de poésie sous toutes ses formes avec un tournoi adultes et juniors en équipes et en individuels ainsi que des scènes ouvertes.

L’association organise aussi tous les derniers jeudis de chaque mois une scène slam à La Belle Rouge, à Joué-Lès-Tours. C’est un rendez-vous régulier où les poètes se retrouvent et partagent leurs poèmes sur scène. Beaucoup de personnes viennent écouter de la poésie et passer un moment agréable. On retrouve des habitués et aussi des nouveaux slameurs. Ainsi, chaque scène slam est unique et variée.

 

Mais qu’est-ce que le SLAM ?

Début et origines

Marc Smith cherche un moyen pour donner un nouveau souffle aux scènes ouvertes de poésie en faisant participer le public. En 1986, il rencontre Dave Jamilo, le propriétaire du Green Mill. Il a ainsi l’idée d’organiser une compétition de poésie hebdomadaire les dimanches soirs au Green Mill à Chicago. Le succès est au rendez-vous dès la 1ère scène et le « Uptown Poetry Slam » naît le 25 juillet 1986. Il tire le nom « slam » de la terminologie du base-ball. En France, le slam se développe vers la fin des années 90. Le 1er documentaire sur le slam « Slam Nation » sorti en 1997 permet à tous de le découvrir.

C’est en 2006, l’année où sort le premier album de Grand Corps Malade « Midi 20 » que le slam explose en France. On retrouve aussi bien des scènes sur Paris qu’en province comme à Lille, Reims, Tours, Rennes, Toulouse etc.

C’est quoi ?

Le slam de poésie est un espace ouvert à toutes les poésies et se compose d’un tournoi et d’une scène ouverte sans notes. Il est ouvert à tout le monde qui souhaite déclamer de la poésie devant un public.  Il permet ainsi de s’exprimer sur n’importe quel sujet et dans n’importe quel style.  Les maîtres mots du slam sont : le jeu, la rencontre et le partage, la libre expression et l’expérimentation artistique.

Comment ça marche ?

L’entrée et la participation sont libres et gratuites. Cependant le slam est régie par des règles : pour monter sur scène, il faut tout d’abord s’inscrire au début de la soirée auprès du présentateur. Pas d’instruments de musique, d’accessoires, de costumes et ni déguisements. Chaque passage est limité à 1 poème et à 3 minutes par poème. Pendant le tournoi, les poètes présentent leurs textes chacun leur tour et sont notés par le public en fonction du contenu du poème et de la qualité. Tous les poètes, inscrits, disent leurs poèmes sur un premier passage. Ceux qui ont les meilleures notes vont en finale. Le poète qui a le plus fort score gagne la scène slam car il a été le préféré du public ce soir-là. Mais l’important n’est pas de gagner une scène slam car les poètes donnent le meilleur d’eux-mêmes en 3 minutes et prennent en compte l’avis du public.

Il existe aussi une scène ouverte où les poètes ne sont pas notés. Ils lisent leurs textes surtout pour le plaisir de partager de la poésie. Le public est aussi invité à donner son avis.

Slam ; liberté et diversité

La meilleure chose dans le slam est la diversité des poèmes que l’on peut entendre (poème d’amour, sur la société, poème humoristique ou plus engagé etc.) et aussi la diversité des poètes de tous âges. Le slam donne la parole à tous quel que soit son style, son genre ou le sujet traité. « On écrit pour dire. Le slam fait écrire les gens, et aussi les jeunes. Il fait partie de l’histoire de la poésie et réactualise sa dimension orale. » souligne Mr Zurg

Pour en savoir plus sur l’association, vous pouvez les retrouver sur Facebook : La Meute Slam 37 et leur site internet : http://slam37.wix.com/lameuteslam

Bérengère BRU

Les prochaines scènes slam :

Le 23 avril, le 28 mai et le 3 juillet avec la présence de Grand Corps Malade.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !