mardi 24 mai, 2022
  • Chambray en Mai

Les députés votent la confiance à Valls… Et maintenant ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Réactions de deux députés PS d’Indre-et-Loire.

Il n’y a pas vraiment eu de surprise : cet après-midi, 269 députés ont voté la confiance au gouvernement Valls II, 244 l’ont refusée. 15 voix d’écart, c’est peu surtout quand le PS a théoriquement la majorité absolue depuis les élections législatives de 2012. L’exécutif va devoir s’en accomoder.

Pas de surprise non plus, parmi les députés d’Indre-et-Loire, Laurent Baumel avait annoncé sur Info Tours qu’il s’abstiendrait (relire l’interview) et Philippe Briand est à droite. On va plutôt s’intéresser à Jean-Patrick Gille et Jean-Marie Beffara.

Le premier, qui n’a pourtant pas été avare de critiques envers le gouvernement après les municipales, s’est rangé derrière le Premier Ministre (on rappellera qu’il est en ce moment en pleine mission gouvernementale sur le dossier des intermittents du spectacle, ça a sans doute son importance). Mais s’il a voté pour, l’élu Tourangeau a le sens de la formule affirmant que « ce n’est pas un chèque en blanc » fait à Manuel Valls et à ses ministres. Pour lui, le vote de confiance est surtout un vote de « solidarité » (comprendre : plus qu’un vote d’adhésion) et il n’exclut pas de s’abstenir à nouveau lors d’autres scrutins, mais plutôt sur des textes de loi. « Je n’ai pas renoncé à convaincre le gouvernement d’infléchir sa politique de l’offre et de dévaluation salariale pour mener aussi une politique active de l’emploi et en faveur des revenus modestes. Je continuerai d’ailleurs à formuler des propositions alternatives en ce sens. » écrit Jean-Patrick Gille ce mardi soir.

Quant à Jean-Marie Beffara, pas de doute, Valls l’a dans son camp, voici sa prose : « Il faut affronter la situation avec courage et lucidité. Il nous faut pour cela faire des choix adaptés à la réalité du pays par des réformes indispensables afin de relancer l’économie, sans remettre en cause notre modèle social ni notre soutien constant aux plus démunis. Je salue les annonces de soutien à l’apprentissage et la revalorisation des petites retraites, exemples parmi d’autres de cette volonté de relance et de respect des principes de solidarité et d’égalité ».

Prochain rendez-vous politique : jeudi, avec la conférence de presse de François Hollande. Et lui, réussira-t-il à convaincre ?

O.C.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !