samedi 28 janvier, 2023

Happn : carton de la petite dernière des applis de rencontres

Dernière née des applications en matière de rencontres amoureuses, et surpassant les sites internet déjà bien installés, Happn a le vent en poupe en 2014. Elle a déjà dépassé le million d’utilisateurs.

Happn a été créée en juillet 2013 par Antony et Fabien Cohen, deux français, l’un ingénieur informatique et l’autre auto-entrepreneur. Tous deux se sont associés au déjà célèbre Didier Rappaport, co-fondateur de Dailymotion. Cette application mobile, lancée ce début d’année à Paris, a conquis 130 000 adeptes au sein de la capitale en moins d’un an, et 160 000 à Londres. Plus généralement, et suite à son lancement progressif dans les principales capitales européennes, elle a dépassé aujourd’hui le million d’utilisateurs.

Son principe : Happn vous permet, grâce à la géolocalisation de votre téléphone, de faire des rencontres avec les personnes que vous croisez tous les jours dans la rue, celles sur qui vous vous retournez parfois sans jamais avoir imaginé ni même osé les aborder un jour. Cette application fonctionne en lien avec Facebook connect. Ainsi, dans la rue, vous apercevez sur votre téléphone le profil des gens qui vous entourent, ainsi que des indications sur le nombre de fois où vous vous êtes croisés. Par la suite, vous avez la possibilité de bloquer les personnes qui ne vous intéressent pas, les empêchant alors de vous contacter ultérieurement. Vous pouvez également « liker » celles que vous appréciez, « charmer » celles avec qui vous aimeriez entrer en contact via le tchat, voire plus si affinités…

Happn joue sur le terrain des occasions manquées et vous permet de vérifier assez facilement s’il y a réciprocité ou non, le râteau virtuel étant plus facile à encaisser. On connaissait déjà le géant américain Tinder, sorti en 2012, qui est également fondé sur ce principe. En revanche, Happn va plus loin en réduisant le distance de géolocalisation de Tinder qui est d’1 kilomètre à seulement 250 mètres. Si l’application est gratuite, elle retire ses bénéfices de l’option « charmer », qui permet la prise de contact, payante uniquement pour les hommes (entre 12 et 17 centimes).

Grâce également à une récente levée de fonds auprès du français Alven Capital et du britannique DN Capital pour un montant total de 6,45 millions d’euros, Happn envisage de passer de 26 à 50 salariés et commence désormais à ouvrir de nouvelles succursales (Sydney, Los Angeles et Chicago en décembre ; Boston, San Francisco en janvier prochain), essayant par là même de concurrencer Tinder sur son propre territoire.

Il semblerait donc que les divers sites internet de rencontre en ligne aient du souci à se faire, notamment en raison de leurs démarches d’inscription jugées trop fastidieuses. Par ailleurs, à l’heure de la génération connectée, qui ne cesse de vouloir tout, tout de suite et à portée de main, Happn pourrait passer pour un heureux  bienfaiteur, faisant en sorte que votre âme sœur ne soit plus qu’à un clic. Est-ce toutefois le cas ? Ceci, seul l’avenir nous le dira.

M.M.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !