samedi 28 janvier, 2023

Le festival Bruissements d’Elles va encore faire du bruit

Il aura lieu du 6 au 28 mars autour de Tours.

C’est à la Boîte à Livres de Tours que la 16ème édition du festival Bruissements d’Elles nous a été présentée. Paradoxalement, la ville de Tours n’est pratiquement pas investie dans ce que les organisateurs de l’événement revendiquent comme « l’un des seuls festivals exclusivement dédiés à la création féminine en France ». Se déroulant sur 3 semaines, il propose une quinzaine de rendez-vous diversifiés, de la danse à l’humour, du théâtre à la chanson.

Parmi les idéaux défendus par les différents lieux et services culturels associés (Monts, La Riche, Joué-lès-Tours, St-Pierre-des-Corps, Pont-de-Ruan, St Avertin, Ballan-Miré, Chambray-lès-Tours…) : accroître la visibilité des femmes dans le monde culturel. Ainsi, Bruissements d’Elles fait à la fois venir des pointures nationales (la douce et espiège Camélia Jordana récemment passée par Tours ou la très osée Sophia Aram et son one woman show très axé sur les religions) mais parie aussi sur des artistes locales telles la slameuse Philémone et la chanteuse Virginie (ensemble à Ballan, le 14/03).

« Les femmes qui créent son nombreuses. Celles qui viennent ont toutes quelque chose à dire » insiste Alain Werner, directeur des affaires culturelles de St-Pierre-des-Corps et qui prend un malin plaisir à présenter le festival pour la dernière fois avant sa retraite : « ce n’est pas bizarre de voir des hommes acharnés à défendre le droit des femmes. Un homme peut être féministe ».

Sans forcément toujours se poser la question de savoir quel combat se cache derrière leurs prestations (car l’essentiel est de prendre du plaisir à regarder évoluer une artiste), on pourra apprécier l’histoire théâtrale d’Elise Letellier, qui migre d’Algérie en France et y découvre une vie de femme dure à la fin des années 50 (par la compagnie Gingko Bilboa, le 8/03 à Pont-de-Ruan) ou les chansons émotives et un peu folles d’Agnès Bihl dont le spectacle se nomme « 36h dans la vie d’une femme (parce que 24 c’est pas assez) » (le 13/03 à Notre Dame d’Oé). Mélange de genres… et de générations aussi avec l’illustre Juliette (le 18/03 à l’Espace Malraux de Joué) d’un côté et du théâtre pour enfants de 6 mois à 5 ans le 25 mars à Tours Nord avec la Cie Arsenal d’Apparitions et son conte famillial évoquant l’absence d’un père.

Complété par des expositions et un café des femmes, le 16ème Bruissements d’Elles n’omet finalement que le cinéma dans sa liste d’arts représentés (ce que regrettent les organisateurs, sans parvenir à une solution pour le faire revenir dans la programmation). Parmi leurs autres projets : réussir à monter – enfin – une structure commune permettant de proposer par exemple des tarifs pour plusieurs spectacles ce qui est impossible aujourd’hui. Ca ne vous empêche pas de faire votre marché et d’aller en voir plusieurs, parce qu’elles le valent bien.

Olivier COLLET

Plus d’infos sur Facebook (le festival n’a pas de site officiel)

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !