Tours

[#MIAM] On mange quoi cette année à Tours-sur-Plage ?

Un nouveau concept de restauration dans la cabane face à la Loire.

2015, 2016, 2017, 2018… et 2019. La 5e saison de Tours-sur-Plage a débuté, et se poursuit jusqu’à la fin du mois de septembre.

Les fondamentaux ne changent pas : un coin calme au bord de la Loire, côté nord. Nous sommes au pied du Pont Wilson et à la limite de l’entrée de Saint-Cyr-sur-Loire, Quai du Portillon. On y trouve de quoi se poser au bord de l’eau, des tables de pique-nique, quelques jeux… Et si l’on ne peut officiellement pas s’y baigner, c’est un lieu très apprécié pour une pause au soleil ou à l’ombre.

Plus calme que la guinguette, moins bondée, La Plage est un bon spot pour boire ou verre ou manger un morceau. Nouveau concept pour l’été : celui amené par Rodolphe Lajoux, avec sa compagne Laurène en cuisine.

A LIRE SUR 37° :le portrait des gérants de Tours-sur-Plage

Dans l’assiette, on nous promet des produits locaux. Sur l’ardoise : des tartines à 6€ (rillettes, cabillaud au citron, tapenade d’olives noires, purée de carottes aux épices), des plats chauds servis en bocal (lasagnes ou sauté de dinde) ou des assiettes et salades à 10€. On commande et on attend que le bipper vibre pour venir récupérer son (joli) plateau de bois.

Allons-y pour une assiette, avec quinoa, fenouil et carottes nappés d’une petite sauce asiatique, falafels maison et leur sauce yaourt légèrement épicée. Un plat complet et qu’il fait bon manger sur une table en bois face à l’eau. Les falafels sont petits et gourmands, la sauce réussie, et les crudités nappées d’un peu de persil. A accompagner, par exemple, de jus de fruits ou de cola du coin.

Pour favoriser la gourmandise, l’ardoise de la cabane affiche des formules (plat-dessert à 12€, par exemple). Les sucreries justement : extra moelleux aux amandes ou glaces. Parce qu’une plage sans glaces n’est pas une vraie plage. Enfin le dimanche on peut bruncher sous les arbres avec tartines, œufs, salade et smoothie. Simple et sympa.