Tours

Des travailleurs tourangeaux privés de TGV pour rentrer du travail ?

Ils s’inquiètent de l’arrivée des trains OuiGo à partir du mois de décembre.

Il y a quelques jours, nous évoquions l’arrivée des TGV low cost à St-Pierre-des-Corps. Ces trains OuiGo permettront de rejoindre Bordeaux ou Paris à partir de 10€, soit à un prix bien moins élevé que les billets proposés pour les TGV classiques. Cette annonce de la SNCF a globalement été bien accueillie par les lecteurs… En revanche elle inquiète des usagers réguliers du TGV, en l’occurrence quelques dizaines d’abonnés qui font chaque jour le trajet entre St-Pierre-des-Corps et Poitiers.

Leur problème : les TGV OuiGo ne sont pas des trains ajoutés au planning de la journée, ils remplacent des TGV déjà existants aux mêmes horaires. Si ce n’était que ça, cela irait… Sauf qu’à priori leur abonnement ne leur permettra pas de réserver une place dans les rames. « Pour l’instant, nous sommes sans train » nous explique la porte-parole d’un collectif qui rassemble une trentaine de voyageurs.

Deux solutions proposées à la SNCF

Aujourd’hui, et grâce à la mise en service de la LGV Tours-Bordeaux, ces salariés mettent 32 minutes pour revenir en Touraine depuis Poitiers avec un train programmé à 18h30. C’est ce fameux train qui deviendra un OuiGo dans moins de deux mois : « le train qui nous est proposé en substitution est à 19h23, une heure plus tard, et il met 54 minutes pour rejoindre Tours. De plus la SNCF ne nous répond pas ou nous dit de prendre le TER qui met lui plus d’1h soit presque 3h de transport aller-retour chaque jour. »

Payant un abonnement de 241€ par mois, ces abonnés proposent deux solutions à la SNCF : leur donner un accès aux OuiGo ou ajouter un arrêt à St-Pierre-des-Corps pour le TGV qui quitte Poitiers à 18h11. Une pétition a été déposée d’autant que ces navettistes dénoncent aussi une baisse de l’offre le matin. Face à ces difficultés, certains auraient déjà entamé des démarches pour changer de poste. De son côté, la direction de la SNCF en Centre-Val de Loire n’a pas encore répondu à notre sollicitation sur cette question. Peut-être que la compagnie n’avait tout simplement pas envisagé ce cas de figure en développant OuiGo ?

O.C.

Pour contacter le collectif : abonnespoitierstours@hotmail.com