Tours

Le Sud des Halles prend vie grâce aux terrasses

7 restaurants et cafés ont sorti les tables depuis quelques jours.

Parfois, un aménagement urbain, ça ne coûte rien. Prenons l'exemple de la partie Sud-Ouest des Halles de Tours. Au mois d'octobre, sur son impulsion, la ville va élargir le trottoir et supprimer les places de parking qui se trouvent en bordure des restaurants pour que ces derniers bénéficient de terrasses à l'année et que la circulation des piétons soit plus fluide. Le reste de la rue devrait lui rester tel quel (une voie pour les bus et les voitures, l'autre pour les vélos). Ca va coûter cher, et certains élus ont même critiqué ce choix doutant de son intérêt.

Ce chantier en plusieurs phases et qui devrait durer près de deux mois aura donc lieu à l'automne. Une fois la saison touristique terminée. Du coup 7 restaurants et cafés du secteur ont proposé à la mairie de leur donner l'autorisation d'utiliser le parvis Sud des Halles entre l'entrée du bâtiment et la crèche afin d'y installer tables, chaises et parasols... Et cette fois sans travaux ni coût supplémentaires.

Le dossier a été accepté en quelques semaines, pile le temps pour les établissements de s'équiper. Résultat : Le Cahier de Cuisine, La Trattoria des Halles, Le Celtique, Liber'Thé, La Petite Pause des Halles, Le P'tit Blanc et Au D'Tours des Halles se sont partagés l'espace dès le 19 juillet, sachant qu'ils ont l'autorisation d'y rester jusqu'au 31 octobre. La ville a simplement fourni quelques plantes pour décorer l'espace.

Dans le quartier, on apprécie : "nous avons de très bons retours, les gens aiment le fait que cette place non utilisée prenne vie. Ce midi, j'ai eu des touristes américains, je suis sûre qu'ils sont venus uniquement parce qu'il y avait la terrasse" explique Michèle Gallopin qui disposait déjà d'un petit extérieur au Cahier de Cuisine, mais en bord de route, donc moins calme. Si le succès est au rendez-vous sur la saison, il est bien possible que les sept commerçants demandent à nouveau l'utilisation d'exploiter le parvis une fois les beaux jours revenus en 2017 "d'autant qu'il ne s'y passe rien à part la Fête de la Gastronomie en septembre." Voilà donc autant de nouvelles adresses où boire un verre et manger quand il fait beau, en plein centre ville.

Olivier COLLET