Le covoiturage du quotidien se développe en Touraine : après Tours, il arrive à Chinon

A la fin septembre, une étude de Vinci Autoroutes révélait que 86% des voitures empruntant la traversée de Tours via l’A10 étaient occupées par… une seule personne. Un chiffre en baisse rapport à la dernière enquête du genre menée en début d’année mais quand même. On est très loin du chiffre de 74% observé en région parisienne. Et des voitures avec une seule personne dedans ça augmente la pollution et le risque de bouchons.

Depuis plusieurs mois, les initiatives sont donc en train de se multiplier pour encourager le covoiturage sur les trajets du quotidien. Ce n’est pas facile car ça marche uniquement pour des personnes qui ont les mêmes horaires de travail et qui n’ont pas besoin de faire de gros détours pour circuler ensemble. Tout de même, dans l’agglo de Tours, plusieurs entreprises ont rejoint le programme Klaxit de Tours Métropole qui permet une rémunération des conducteurs et des offres avantageuses pour les passagers.

Autre application de covoiturage : Blablacar et son service Blablacar Daily pensé pour les trajets réguliers. L’entreprise revendique plus de 4 millions de trajets partagés par an. Elle s’appuie sur les entreprises, qui proposent le service à leurs collaborateurs, et les collectivités territoriales, qui subventionnent les trajets effectués en covoiturage. En 2023, 450 entreprises sont clientes et plus de 75 collectivités locales partenaires… dont Tours Métropole. D’ailleurs, les trajets Tours-SPDC, Tours-Chambray et Tours-Ballan sont les 3 plus demandés dans la région.

Depuis le 1er octobre, une nouvelle collectivité tourangelle a rejoint le dispositif : Chinon Vienne et Loire, pour des trajets Chinon-Avoine, par exemple.

Selon les données de la société, « le covoiturage régulier permet de diviser le prix de son plein par 2, 3 ou 4 en prenant régulièrement des passagers en covoiturage. Cela équivaut à réduire le coût du litre d’essence jusqu’à seulement 50 centimes, par rapport au prix de 2€ affiché à la pompe. »

A noter aussi que certains salariés s’organisent eux-mêmes sans application, par exemple en se relayant au volant pour partager les frais (cette semaine c’est moi qui t’emmène et la semaine prochaine c’est toi). La combine est une solution parmi d’autres pour réduire l’usage de la voiture. Les transports en commun ou des horaires décalés selon les entreprises (embauche à 7h30, 8h, 8h30, 9h, 9h30 et pas 9h partout) en sont d’autres.

À lire sur Info Tours

Suivez l'actualité en temps réel

Météo

TOURS Météo

Recherche

StorieTouraine - L'actu en résumé

Inscription à la newsletter

Agenda