mercredi 30 novembre, 2022

Enseignement, start-ups et data center dernière génération : un Greentech Campus annoncé aux Deux-Lions

C’est un vaste chantier qui a été dévoilé lundi 3 octobre au conseil municipal de Tours : le maire de la ville a annoncé les détails du projet qui remplacera l’école Polytech après son extension. Il s’agit d’un « Greentech Campus », soit un complexe « qui a pour objectif de faire de Tours un porteur de la transition énergétique » selon Emmanuel Denis.

De quoi s’agit-il exactement ? Situé tout près du Lac de la Bergeonnerie au sud du quartier des Deux-Lions, il s’agira d’un site qui mixera un Centre de Formation des Apprentis « pour former les générations actuelles aux métiers de demain dont ceux du photovoltaïque », un data center « innovant et économes en ressources » mais aussi un espace dédié aux entreprises issues de la biotech et du secteur des énergies renouvelables (un peu comme ce que fait Mame dans le secteur des nouvelles technologies). Objectif : la création de 800 emplois directs (l’échéance n’a pas été précisée). Pour y arriver, la municipalité parie notamment sur le développement du secteur de l’hydrogène.

« On a pléthor de demandes pour les métiers de la transition énergétique » assure Emmanuel Denis pour pousser ce projet mené conjointement par une entreprise privée et la SET, société publique locale chargée des grands projets d’aménagement urbains (elle a notamment piloté le Haut de la Rue Nationale). Pour qu’il aboutisse, la commune devra vendre une parcelle dont elle est actuellement propriétaire : l’autorisation devrait être donnée en décembre lors du prochain conseil municipal mais sera soumise à la bonne marche de l’évolution de l’école Polytech.

En plus des activités évoquées ci-dessus, le Greentech Campus de Tours comportera des logements étudiants. Les plans prévoient de revégétaliser 1 400m² de terrain et de produire des bâtiments écologiques avec des structures bois « qui répondent à nos exigences d’utiliser des matériaux biosourcés. » La livraison est programmée en 2027.

En réaction, l’élu d’opposition Thibault Coulon de Tours Nous Rassemble s’est étonné que le maire ait assuré sa présentation lui-même alors qu’il est porté par le privé. « Il y a quelque chose qui m’étonne un petit peu » dit-il, assurant par ailleurs ne « rien » en penser parce qu’il n’en sait pas assez, s’interrogeant par exemple sur la création d’un centre de formation privé « sans que les acteurs de l’apprentissage puissent l’évaluer ». Pierre Commandeur des Démocrates a lui relevé qu’il n’y avait pas eu de rapport en amont devant la commission économique de la ville.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !