samedi 28 mai, 2022
  • Chambray en Mai

Le tribunal de commerce a tranché : Jean-Marc reste propriétaire du Tours FC

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

« En 9 ans ici, c’est la première fois que je rencontre une décision juste, nette et impartiale » : voici les premiers mots de Jean-Marc Ettori ce mardi après-midi, juste après la décision du tribunal de commerce de Tours. Interrogé par notre rédaction, celui qui possède le Tours FC depuis 2013 « félicite » la justice qui vient de valider son dossier pour assainir la situation financière du club menacé de liquidation judiciaire à cause d’une dette particulièrement lourde (4,3 millions d’€).

Rendue une semaine après une dernière audience, la décision permet donc au TFC de souffler : il peut poursuivre son activité, et notamment achever le championnat de Régional 1 avec son équipe N°1 actuellement en tête de sa poule et quasi assurée de monter en National 3 la saison prochaine. Elle écarte également le projet de reprise de l’ancien joueur de foot argentin Omar Da Fonseca. Soutenu par la mairie, le consultant de la chaîne de télé Bein Sport avait suggéré de prendre la tête des affaires avec un projet de SCIC, une société coopérative d’intérêt collectif où tout le monde aurait pu devenir actionnaire du club, notamment ses supporters.

Ce 3 mai c’est donc la fin d’un long feuilleton judiciaire : « Un nouveau chapitre s’ouvre. Le tome 2 du TFC commence aujourd’hui » nous dit Jean-Marc Ettori qui annonce l’entrée de trois nouveaux actionnaires, qui prendront environ 30% des parts. Parmi eux, deux sont déjà bien connus du milieu sportif tourangeau : Romain Régnard et Bruno de l’Espinay, artisans des succès récents du Tours Basket Métropole qui a atteint la 2e division. Le troisième homme c’est Saïd Chabane, président du club de foot d’Angers qui aura à lui seul 20% du capital.

Espérant remonter en Ligue 2 d’ici 6 ans, le propriétaire corse du Tours FC va par ailleurs confier la présidence à une nouvelle tête, mais un homme pas inconnu du milieu tourangeau du foot. Ainsi c’est Richard Plantureux, actuel dirigeant de Chambray, qui va arriver à la tête du club. Premier défi à relever : convaincre la Commission Régionale de Contrôle des Clubs que la société a les reins solides pour monter en National 3 la saison prochaine, et ce après 3 relégations administratives successives.

Le dossier sera étudié avant l’été. Jean-Marc Ettori se dit confiant, et lance un appel : « J’invite les Tourangeaux et les entreprises à me contacter, à nous rejoindre, à proposer leurs services bénévoles ou non. Nous avons besoin de tout le monde : il faut repartir d’un bon pied. » Il tend même la main à la municipalité de Tours et à la Métropole pour des réconciliations, espérant surtout obtenir des subventions de leur part. Son interview intégrale est à lire sur 37 degrés.

Sollicitée pour réagir à la décision du tribunal de commerce, la ville de Tours nous a indiqué que le maire et son adjoint aux sports n’étaient pas disponibles. La famille Da Fonseca a elle indiqué à la NR qu’elle ne souhaitait pas faire de commentaire.

Olivier Collet

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !