jeudi 1 décembre, 2022

StorieTouraine, 04/10/22 – Forte hausse du Covid / Blocus au lycée de Loches / Au moins 1 300 logements à la place de l’ex-usine Michelin…

La StorieTouraine est un résumé de l’actualité en Indre-et-Loire pour suivre les derniers événements du département. Voici l’édition de ce mardi.

 

Point Covid…

4e semaine de hausse consécutive en Indre-et-Loire : on est désormais à 465 cas pour 100 000 habitants contre 333 il y a une semaine, soit plus de 30% d’augmentation. 52 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 2 en soins critiques. Il y en avait 43 il y a 7 jours, dont 3 cas graves. Rappelons par ailleurs que depuis ce lundi, les plus de 60 ans et les personnes fragiles sont invitées à recevoir une 4e dose via les pharmacies, les médecins traitants ou les infirmières et infirmiers exerçant en libéral.

 

Manifestation…

Comme au lycée Grandmont de Tours il y a quelques jours, des élèves du lycée Planiol de Loches ont voulu dénoncer la date des épreuves anticipées du bac. Ils trouvent qu’elle est trop tôt dans l’année : une centaine de jeunes ont donc manifesté devant l’établissement ce mardi matin dès 8h. Leur objectif ce serait de passer l’examen en mai au lieu de mars. Le blocus s’est poursuivi jusqu’en milieu de matinée.

 

Charges locatives…

Avant l’été, un mouvement contre de fortes hausses de charges était né à Tours, visant particulièrement le bailleur Ligéris. Cette fois c’est Val Touraine Habitat qui est visé après des explosions de factures réclamées à la Rabière. Une manifestation a eu lieu lundi matin, et à l’issue d’une réunion avec des locataires du bailleur social celui-ci a accepté de reporter d’au moins un mois la hausse et d’envisager un lissage de l’augmentation sur une période plus longue pour soutenir les budgets modestes. Il doit aussi négocier avec l’opérateur Dalkia.

 

Projet immobilier…

Du changement pour les plans du quartier qui doit remplacer la friche de l’usine Michelin à Joué-lès-Tours. Situé au bord du périphérique, le vaste terrain actuellement libre de toute occupation après 700 suppressions de postes doit à terme devenir un pôle économique avec 5 000 emplois. Un dossier complet a été publié en ligne pour présenter le chantier et il prévoit notamment l’ajout de 1 300 à 1 600 logements, non annoncés au départ. Le complexe proposera aussi des activités de loisirs, de la restauration ou encore une passerelle enjambant la rocade pour rejoindre le Lac des Bretonnières. Le début des travaux est envisagé en 2024.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !