vendredi 12 août, 2022

Pourquoi les agriculteurs ont manifesté à Tours

Au-delà des images, il y a des revendications. Il est nécessaire de prendre le temps de les expliquer.

C’était très clairement l’événement de la journée à Tours : avec des places de parking condamnées, des rues barrées, un tram en partie coupé et des bus déviés, la manifestation des agriculteurs a eu des conséquences sur le quotidien des habitués du centre-ville. Et il va falloir un bon moment pour effacer toutes les traces des pommes et du fumier devant la mairie. Des images fortes et rares. Alors si autant d’agriculteurs se sont mobilisés ensemble (environ 200 personnes et 150 tracteurs selon la FDSEA37) ce n’est pas pour rien. Voici le pourquoi du comment.

Découvrez toutes les photos de la manifestation des agriculteurs à Tours en cliquant sur ce lien

Commençons par discuter avec Dominique Malagu. C’est lui le principal moteur de cette action en Indre-et-Loire, le président de la Fédération Départementales des Agriculteurs. Nous l’avions déjà interrogé il y a quelques semaines suite à une manifestation régionale et, à ce moment-là, il nous avait aussi parlé de ce qui l’énerve aujourd’hui : la surenchère réglementaire. « Aujourd’hui, pratiquement à chaque fois que l’on sort notre tracteur il faut le justifier, faire un papier un rapport. Et il faut bien être à jour car on risque des contrôles ». Selon un exploitant avec qui nous avons discuté, cette tâche de paperasse peut représenter jusqu’à 10 voire 12h par semaine. « Nous voulons un choc de simplification comme celui promis par François Hollande pour l’administration » dit la FDSEA.

Déjà prêts à revenir manifester

Donc les agriculteurs en ont marre de devoir passer de plus en plus de temps devant un ordinateur au détriment du travail de la terre ou avec les bêtes. Mais ils sont aussi remontés contre des normes environementales toujours plus strictes, notamment en ce qui concerne la protection des zones humides, les pouvoirs publics faisant leur possible pour faire baisser la pollution aquatique en créant de nouveaux espaces protégés. Une politique fustigée par les manifestants : « faire croire que le taux de nitrates dans l’eau va baisser en multipliant les extensions de zones humides c’est faux. Rien ne va changer. C’est purement politique » nous explique un producteur de pommes de Joué-lès-Tours.

Le troisième problème, plus récurrent mais toujours d’actualité, c’est le prix des produits que les agriculteurs vendent aux intermédiaires en vue de les commercialiser dans la grande distribution. Revenons à notre producteur de pommes à qui l’on achète en ce moment les fruits 0,30 à 0,40€ le kilo et ce depuis plus d’un an, alors que pour lui 40 centimes c’est le minimum vital, et que même 0,50€ ce ne serait pas très confortable au quotidien. Les exemples comme ça sont nombreux, les prix payés aux exploitants baissent alors qu’ils augmentent pour les consommateurs. Pour tenter de les sensibiliser, un petit marché avec lait et pommes local était installé Place Jean Jaurès, au coeur du rassemblement.

Espoir d’annonces du gouvernement

En tout cas cette combinaison de tuiles pour les travailleurs ruraux entraîne un tel ras le bol que dès le milieu de la manifestation de ce mercredi ils envisagaient déjà d’autres mobilisations, surtout parce que le rassemblement a été un succès d’après ses organisateurs. Un succès en demi-teinte puisque, d’après Dominique Malagu, il reflète « la colère de la campagne ». Une colère que deux représentants syndicaux ont été exposer au préfet en début d’après-midi, ils sont ressortis du rendez-vous déçus et s’en remettent maintenant à la concertation promise par Ségolène Royal autour des réglementations et également aux annonces prévues par le premier ministre Manuel Valls. Et si jamais ça ne leur convient pas, il faudra de nouveau que la ville de Tours sorte les balais…

Texte et photos : Olivier COLLET

Pour aller plus loin, lisez  cet article sur les déclarations de Manuel Valls après la manifestation des agriculteurs

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !