samedi 28 mai, 2022
  • Chambray en Mai

INTERVIEW : Les vendanges débuteront entre le 20/09 et le 1er octobre selon les cépages

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le recrutement des vendangeurs est, quant à lui, déjà bien avancé.

Après une fin de mois d’août, disons-le, assez excecrable les premiers jours de septembre s’annoncent un peu plus ensoleillés. Si c’est une bonne nouvelle pour notre moral, ça l’est aussi pour la vigne qui arrive à maturation et a même un peu d’avance par rapport à l’an dernier. Info-Tours.fr fait le point sur l’état du vignoble du Val de Loire avec le délégué général Touraine d’Interloire, Jean-Pierre Gouvaze.

 

Qu’est ce que vous pouvez nous dire sur l’état du vignoble de notre région en cette fin d’été ?

On commence à avoir une idée un peu plus précise du volume de récolte qui s’annonce en Touraine. On sort d’un été assez froid et humide après un printemps aux bonnes conditions climatiques et c’est plutôt bon pour garantir le potentiel aromatique du vin car les nuits fraîches évitent le stress hydrique qui empêche la plante de s’alimenter correctement en eau. En revanche la maturation du raisin a du retard et les vendanges, dont le démarrage était prévu aux alentours du 15-20 septembre, auront lieu entre le 20 et le 25 pour les sauvignon, entre le 25-28 septembre voire le 1er octobre pour les vins de chinon et vouvray.

Ces dates restent néanmoins dans la moyenne de ces dernières années ?

On a même un peu d’avance par rapport à 2013 et la quantité de raisin dans les vignes est plus importante y compris comparé à 2012. C’est un point important car nous avons besoin d’un volume de vin conséquent pour faire face à la demande du marché et ces dernières années, avec des récoltes déficitaires, on a dû puiser dans les tocks parfois de manière importante. Pour 2014, nous devrions faire une récolte dont le volume sera autour de 80-90% de celui d’une récolte normale.

Comment expliquer que l’on reste en dessous du volume de récolte normal ?

Depuis plusieurs années, sur l’ensemble des appellations de Touraine et du Val de Loire, les aléas climatiques nous empêchent principalement d’y arriver : le froid, la grêle et le gel entraînent des pertes tout au long des saisons. Nous devons aussi faire face au vieillissement des vignes qu’il faut remplacer par des plantes au départ moins productives si bien que nous n’arrivons plus à rentrer de vendanges pleines depuis plusieurs années. On s’y accomode mais ça nous oblige à adapter la gestion de nos stocks.

C’est inquiétant ?

On sait, d’expérience, que l’on subit des incidents climatiques tous les 4 à 5 ans nous obligeant à conserver en permanence l’équivalent d’une année de production en cave pour continuer à alimenter le marché en cas de coup dur. Mieux vaut avoir du stock même si cela a un coup que de perdre des parts de marché très difficiles à récupérer ensuite. C’est inquiétant car la succession d’aléas climatiques de ces dernières années menace certaines entreprises viticoles mais un millésime comme celui qui s’annonce devrait nous permettre de passer ce cap.

Donc vous êtes optimiste ?

Les vendanges sont dans un mois et demi : il est encore trop tôt pour se prononcer car on risque toujours un accident. Chaque matin, la première chose que font les vignerons c’est de regarder la météo pour être au chevet de la vigne et l’accompagner jusqu’à la récolte. Je dirais néanmoins que, notamment pour les blancs du Val de Loire, les bonnes années sont celles où les nuits sont un peu fraîches. Comme cet été. Donc si le mois de septembre est clément, avec un peu de Soleil et pas trop de chaleur, oui, on peut être optimistes.

Propos recueillis par Olivier COLLET

 

Le recrutement des vendangeurs, c’est maintenant !

Jean-Pierre Bouvaze prévient les potentiels candidats qui veulent participer aux vendages dans les vignes de Touraine : « Le recrutement commence ! Les premières équipes de vandangeurs sont commandées avec l’aide de Pôle Emploi où des syndicats viticoles. Des vignerons ont déjà constitué leurs équipes comme une de mes connaissances de St Nicolas de Bourgueil qui a déjà réservé ses vendangeurs pour le 25 septembre ». Cela dit, rassurez-vous, plusieurs dizaines de postes restent à pourvoir.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !