Tours

Acte XII géant des Gilets Jaunes à Tours : réunion mercredi matin en préfecture

La ville se prépare pour une grosse manifestation…

Depuis le début de l’année, 1 000 à 1 500 Gilets Jaunes se rassemblent en centre-ville de Tours chaque samedi pour porter leurs revendications contre le gouvernement et pour plus de justice sociale. Ce samedi 2 février, ils devraient avoir pas mal de renforts… Après Bourges et Angers, la capitale de l’Indre-et-Loire a été choisie comme point central du Grand Ouest pour un défilé d’ampleur nationale, les manifestants espérant notamment la présence de figures du mouvement comme Eric Drouet.

Cet Acte XII pourrait au moins drainer 6 000 personnes, une ampleur inédite dans notre ville depuis le 17 novembre. Face à cette perspective, les autorités se préparent car elles redoutent des débordements… La ville de Tours et la préfète d’Indre-et-Loire seront dans le même bureau dès 8h ce mercredi matin afin d’étudier les options possibles, sachant qu’une demande officielle de cortège a été déposée auprès des services de l’Etat – une première en plus de deux mois. On ne sait pas si elle sera acceptée, ou si – comme Bourges – certains axes seront interdits aux Gilets Jaunes.

Pas question d'alarmer la population pour les élus

Pour préparer les choses en amont, les services de la mairie de Tours ont pris contact avec le maire d’Angers pour avoir son retour d’expérience. Les élus refusent d’être alarmants mais affichent leur prudence : « il y a plusieurs questions qui se posent comme l’organisation des mariages à l’Hôtel de Ville, l’organisation du Bal Renaissance le soir à la salle des fêtes de la mairie ou encore l’ouverture de la bibliothèque centrale Quai Malraux » liste le porte-parole du maire Olivier Lebreton, sans préciser s'il y aura la moindre fermeture ou annulation. Tout dépendra de l'avis de la préfète.

Rentrez les poubelles !

L’adjoint de Christophe Bouchet annonce tout de même dès à présent la mise en place d’arrêtés pour interdire le stationnement sur certains secteurs (on pense évidemment à la Place de la Préfecture déjà vide de voitures depuis plusieurs samedis) ou l’obligation pour les riverains de rentrer leurs poubelles sous peine de les voir retirées par Tours Métropole avant le début de la manifestation (mesure déjà prise en décembre).

« Chacun est invité à prendre ses dispositions » prévient Olivier Lebreton, qui s’attend à une nouvelle journée calme pour les commerçants qui souffrent déjà de baisses de fréquentation depuis mi-novembre. Des boutiques « libres » de faire ce qu’elles veulent (fermeture ou pas). Rappelons que même s’il y a eu quelques débordements en fin d’après-midi en 2019, les rassemblements de Gilets Jaunes ont toujours débuté sans heurts et qu’il n’y a pas eu de casse massive en ville. Nul doute que les forces de l’ordre – police et gendarmerie – seront présentes en grand nombre pour encadrer l’ensemble. Avec des caméras sur le torse des agents porteurs de flashball ou de lacrymos pour disposer d’images en cas de blessures ou de plainte à la demande du ministère de l’intérieur.