Tours

De nouveaux moyens pour la police et la gendarmerie en Indre-et-Loire

Les annonces ont été faites jeudi par le ministre de l'intérieur.

C'est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron : une Police de Sécurité du Quotidien va être créée et déployée dans une trentaine de quartiers dits "difficiles" (Lille, Marseille...). Le dispositif, qui fait inévitablement penser à la Police de Proximité lancée par Lionel Jospin et supprimée par Nicolas Sarkozy, était présenté jeudi par le ministre de l'intérieur Gérard Collomb.

Au-delà de cette annonce symbolique, qui ne concerne - pour l'instant - aucun quartier spécifique en Indre-et-Loire, une batterie de mesures destinées à renforcer les moyens des forces de l'ordre et simplifier leur quotidien ont été précisées. Certaines d'entre elles concernent l'Indre-et-Loire.

Dans le détail :

  • Chambray-lès-Tours, Loches, Amboise et Chinon bénéficieront "dans les jours à venir" de la présence des "unités de contact" de la gendarmerie nationale.
  • Les gardes statiques tenues par des policiers à la préfecture d'Indre-et-Loire de Tours seront supprimées dans le courant de l'année "dans le cadre de la limitation des tâches indues".
  • Des moyens - dont l'ampleur n'est pas encore précisée - seront débloqués pour des projets immobileirs concernant les gendarmes et les policiers tourangeaux. Exigu, très encombré, le hall d'accueil du commissariat central de Tours doit être reconfiguré (pas de délai communiqué). Par ailleurs, des casernes et logements seront créés en zone gendarmerie (des constructions sont en cours à Avoine et Loches, des projets sont lancés à Langeais, l'Île-Bouchard, Vouvray, La-Membrolle-sur-Choisille-Richelieu et Neuillé-Pont-Pierre).
  • Les policiers de Tours recevront des tablettes numériques dès le 1er trimestre (les gendarmes en ont déjà)

Ces mesures sont nées suite à des concertations, des réunions ont d'ailleurs eu lieu en Indre-et-Loire, nous vous en parlions en fin d'année dernière. Sont aussi envisagés : un renforcement des patrouilles à pied, une présence plus importante des gendarmes dans la zone commerciale de Chambray, la création d'une cellule de prise en charge des femmes victimes de violences, plus de sécurisation des écoles, la création d'une police des transports en commun ou d'un DU sur les valeurs citoyennes à l'Université de Tours, la possibilité pour les forces de l'ordre de prendre le tram gratuitement, la création de locaux sécurisés pour les vélos, un renforcement de l'éclairage public.. Les délais de mise en oeuvre n'ont pas été précisés.

Globalement, au niveau national, le ministère de l'intérieur a annoncé 10 000 créations de postes pour les forces de l'ordre, une simplifications des procédures administratives, de meilleures formations, plus de matériel... On parle aussi de la création d'une simple amende pour certains délits comme la consommation de cannabis ou d'une augmentation des TIG (Travaux d'Intérêt Général).