Tours

Plaidoyer pour le tram à St-Pierre-des-Corps... et St-Cyr-sur-Loire.

Des habitants de St-Pierre-des-Corps étaient rassemblés à Tours Métropole ce lundi pour réclamer une ligne dans leur commune.

Des citoyens engagés de la métropole de Tours ont profité du conseil métropolitain de ce 18 décembre pour tenter de se faire entendre... On reviendra dans un autre article sur la mobilisation de membres de l’association Eau Touraine mais il y avait aussi des Corpopétrussiens venus tracter devant le siège de l’agglomération aux Deux-Lions de Tours.

Leur objectif : plaider pour le tram tout de suite à St-Pierre-des-Corps, alors que le tracé de la seconde ligne n’a pas prévu de desservir la commune entre La Riche et Chambray-lès-Tours.

S’appuyant sur le soutien des 3 000 signataires d’une pétition, le Collectif Citoyen demande à ce que le processus d’enquête publique indispensable avant le début des travaux prévoit une réunion-débat à St-Pierre-des-Corps afin de prendre en compte l’opinion des habitants de la commune.

En fait, ceux qui se mobilisent espèrent un transport en commun efficace pour les habitants de la Rabaterie (5 000 personnes), la gare TGV, le centre commercial des Atlantes et, par extension, le parc expo de Tours qui accueille nombre d’événements et qui est aujourd’hui très mal pourvu en termes de transport en commun. Selon eux cela serait aussi utile aux 10 000 salariés qui travaillent à l’Est de la métropole et cela permettrait d’alléger le trafic sur la D751 (levée de la Loire) et la D140.

L’initiative a été publiquement soutenue pendant la séance du conseil métropolitain par la maire de St-Pierre-des-Corps, la communiste Marie-France Beaufils : « je continue à penser que pendant ce débat public, un travail sur trois branches aurait pu être soumis. On a la branche vers Chambray, celle qui va vers La Riche et on aurait pu faire aussi celle qui va vers l’Est pour desservir La Rabaterie qui serait la seule Zone Urbaine Sensible à ne pas être desservie. »

Réponse de Philippe Briand, le président de l’agglo : « on a fait des commissions générales et l’Assemblée a tranché à une très large majorité. A un moment donné il faut donc arrêter. Je pense aussi qu’un tracé qui remonte vers les communes du Nord a son importance. L’irrigation de St-Pierre a un sens comme celle de St-Cyr, d’ailleurs j’en rêve souvent mais aujourd’hui il faut prioriser afin de dire où on emmène un maximum de personnes pour rendre rentable ce qui ne l’est pas. Notre tramway ce n’est pas avec les recettes que l’on va faire qu’on va le rendre rentable. A Bordeaux Alain Juppé a pu faire 5 branches d’un coup, on n’a pas cette chance là. On va commencer par faire ce que l’on a prévu et dès qu’on lancera la phase opérationnelle (les travaux, ndlr) on lancera les études pour St-Pierre... et St-Cyr, car il faut que nos villes soient connectées avec le reste de l’agglomération. Il faut faire au mieux pour nos populations. Maintenant aidez-moi à financer le projet en allant voir l'Europe, aidez-moi à trouver plus d'argent pour faire plus vite cette troisième ligne. Aidez-moi bon sang ! Je pense qu’il faut 6-8 lignes de tramway. C’est profondément ma pensée, simplement je priorise. Là où on me dit que c'est prioritaire je le fais. »

Au milieu de la discussion, l’élu jocondien Vincent Tison a suggéré d’étendre les concertations prévues et il a déclenché une grosse colère chez Philippe Briand : « on va retarder la décision pendant combien de temps ? Les citoyens... Tu vas sur les marchés, tu les écoutes et tu en rends compte ! Un projet public en France c’est dix ans pour qu’il se réalise. Ce n’est plus possible. Vous avez un mandat eh bien consultez autour de vous bon sang ! On n’avance plus dans rien. On est grands, on exécute nos mandats : ils représentent la confiance qu’ont mis en nous des gens. Il faut arrêter de consulter tout le monde. A un moment on ne peut plus... »

Olivier Collet