Tours

Les meilleurs plans pour la Touraine à vélo

Ce ne sont pas les balades qui manquent si vous avez prévu de pédaler cet été.

Alors que l’on vit de nouveau une belle semaine estivale en Indre-et-Loire avec du Soleil et des températures tournant autour des 30°, on est sans doute nombreux à avoir envie d’une petite (voire d’une grande) escapade en pleine nature, et au calme. Donc à vélo. Ca tombe bien, le Val de Loire regorge d’itinéraires adaptés et bucoliques, qui ne sont évidemment pas destinés qu’aux touristes. Alors, prenez une gourde, un sandwich aux rillettes ou aux tomates, une poignée de cerises et une pompe au cas-où et c’est parti !

L’incontournable parmi les incontournables : La Loire à Vélo.

Comme son nom l’indique, l’itinéraire suit globalement le tracé du fleuve royal. « La Loire attire grâce à un paysage bien conservé. L’aménagement vélo est idéal : il est fait pour les plus jeunes et les plus grands. Il y a juste quelques petites difficultés mais c’est vraiment accessible à tout le monde. La route est très longue (jusqu’à l’estuaire en Loire-Atlantique et dans l’autre sens vers Orléans, ndlr) donc on peut choisir son parcours, en faire une partie en train si on veut aller plus loin ou que l’on est fatigué » résume Bénédicte Vasselle, conseillère en séjour à l’Office du Tourisme de Tours.

En combinant les relevés de tous les points de passage, les élus ont coutume de dire qu’on comptabilise un million de cyclistes dans la région. C’est un peu exagéré, car nombre d’entre eux sont comptés plusieurs fois mais ça donne quand même une idée de la fréquentation, plutôt orientée à la hausse si le temps est au rendez-vous. Du coup les équipements sont nombreux. Maintenant, on trouve même des chargeurs pour les vélos électriques.

Les autres incontournables : le Cher, l’Indre, St-Jacques-de-Compostelle…

Vous avez déjà fait la Loire ? Vous voulez éviter la foule ? Voir d’autres paysages ? Ce ne sont pas les propositions qui manquent avec la possibilité de suivre d’autres cours d’eau comme le Cher en direction par exemple de Bléré, Chenonceaux, Montrichard (41)… Vous pouvez aussi prendre une partie du chemin menant jusqu’à St-Jacques-de-Compostelle. Ou alors flâner sur les pistes de l’Indre à Vélo qui fait la jonction avec la Loire à Vélo à Azay-le-Rideau : « le paysage est plus différent, plus bucolique, avec la route des moulins. Le parcours est aussi fait pour tout le monde et va jusqu’à Loches » note Bénédicte Vasselle. Comptez une petite soixantaine de kilomètres.

En famille…

« J’aime bien proposer des boucles d’environ 15km où l’on peut s’arrêter pour un pique-nique ou une visite » conseille Bénédicte Vasselle. « J’aime bien par exemple celle qui s’appelle ‘De l’osier au panier’ autour de Vilaines-les-Rochers où l’on peut visiter une ferme troglodytique et découvrir ce que c’est que la vannerie. C’est tout à fait adapté pour les enfants. On a d’autres boucles du côté du Château de Langeais, très sympa en famille. »

Mais aussi…

« A Tours, il y a un parcours avec les sites insolites comme le Passage des Cœurs Navrés, la fontaine de Beaune-Semblançay, l’Etoile Bleue (ancienne maison close, ndlr) » souligne la conseillère de l’Office du Tourisme qui aime aussi beaucoup « Les Troglos de Courtineau » (37,6km) ou « D’Art et d’Argile » autour de Langeais. Pour les amoureux de nature, direction le Lac de Rillé et vers Saché pour découvrir l’univers des écrivains.

Conseils :

  • Toujours faire quelque chose à sa portée physiquement.
  • Étudier son parcours en fonction de ses envies : pédaler toute la journée ou mélanger sport et visite.
  • Passer à la maison Cap Rando Vélo qui ouvre ce 8 juillet sur le Boulevard Heurteuloup en face de l’Office du Tourisme de Tours pour recevoir un accompagnement personnalisé en fonction de ses projets.
  • Partir avec le bon matériel. Plusieurs loueurs de vélos sont disponibles en centre-ville de Tours.

Un site pour plus d'infos ? marandoavelo.fr, qui conseille des balades dans toute la région.