Tours

Avant le tournoi Howard Hinton 7, portrait de Pierre Popelin

Le joueur de 21 ans est originaire de St Genouph.

La 21ème édition du tournoi Howard Hinton de Tours qui célèbre le rugby à 7 c'est du 26 au 28 mai au stade de la vallée du Cher. En attendant l'événement, Info-Tours.fr publie une série de portraits de joueurs et de bénévoles... On commence avec Pierre Popelin, 21 ans, originaire de St Genouph, qui joue dès ce week-end avec l'équipe de France 7 dans un tournoi parisien et qui sera à Tours à la fin du mois avec son équipe La Smala. Après 12 ans à l'US Tours il est à La Rochelle depuis 4 ans.

Quelle est ton histoire avec le rugby ?

J'ai commencé à l'âge de 6ans à l'UST. Mon père ancien rugbyman lui aussi de Tours puis de Joué-lès-Tours, mais aussi ancien basketteur m'avait laissé le choix entre le rugby et le basket. J'ai choisi le rugby et j'y ai rencontré mes meilleurs amis que j'ai encore à l'heure actuelle via "La Smala". Ce qui me plaît vraiment dans ce sport c'est tout d'abord le côté humain que l'on retrouve dans très peu de sports, des valeurs très fortes basées sur le respect ; même la connerie reste une caractéristique du rugbyman.

Et ensuite la technicité de ce sport, le fait de savoir manier la balle aussi bien à la main qu'au pied de plein de manières différentes… Je ne me lasse jamais d'avoir un ballon de rugby dans les mains.

Et comment es-tu venu au rugby à 7 ?

J'ai découvert le 7 toujours grâce à mes parents qui jadis m'emmenaient déjà au HH7 à Joué-lès-Tours. C'est ensuite grâce à Pascal Sassi (le président, ndlr) que j'ai commencé à y toucher : au CERF/ PÔLE toutes les fins d'année étaient basées sur le rugby à 7.

Ce qui me plaît dans le 7 c'est comme j'ai dit avant, le côté technique encore plus présent qu'à 15 ! Et le fait qu'il y ait beaucoup d'espace rend ce jeu encore plus sympa, spectaculaire mais très difficile et exigeant ! Pour l'anecdote je dirais l'entrée sur le stade comble le premier soir à Hong Kong contre les Sud-Africains... magique !

Une anecdote, un souvenir du HH7 ?

Les souvenirs restent les soirées du HH7 emblématiques ! Ensuite que de souvenirs... que ça soit Boubou qui dort sur un banc au petit matin, Jean Loup avec sa trompette sur le bar ou encore les grandes discussions philosophie à 1h du matin avec Olivier Dallot quand il ne danse pas...Souvenirs de tous ces moments passés avec mes copains à chaque édition, des retrouvailles annuelles avec les autres...

Que dirais tu aux Tourangeaux pour les encourager à venir au HH7 :

Les Tourangeaux si vous n’avez pas encore compris c'est le rendez-vous de l'année…Tout est présent, du beau rugby, des copains, de la joie de vivre de la bonne humeur et quelques bières (avec modération).

PS : on m'annonce dans l'oreillette une équipe de La Smala en grande forme !

 

La suite de notre série la semaine prochaine sur Info-Tours.fr.