Tours

Le 37ème Parallèle va faire sa Grosse Foire avec plein de couleurs

Le 29 avril, des dizaines d’artistes vont envahir la cour du site de création de Tours Nord.

Le 37ème Parallèle est situé dans un écrin de verdure, à deux pas du CFA des Douets de Tours Nord, de petits pavillons ou encore du Lycée Choiseul. Ce lundi, sous un frais Soleil de printemps, Franck y assemble les éléments d’un bar et Jean Phi peint une mini chaise en violet. Dans moins de deux semaines, 3 scènes vont aussi pousser dans le parc, des DJs vont s’installer sur le toit (ainsi que dans les toilettes), et jusqu’à 2 000 personnes sont attendues pour une Grosse Foire prévue pour durer 10h non stop.

Vous n’avez peut-être jamais mis les pieds là-bas, mais vous allez bientôt avoir une très bonne occasion de le faire. En dehors du cadre bucolique, le 37ème Parallèle, inauguré il y a deux ans, est un lieu dédié aux artistes de la métropole. 9 compagnies y ont élu domicile à l’année et plein d’autres y passent quelques jours, quelques semaines ou quelques mois pour des résidences, créer leur spectacle, se faire accompagner dans leurs projets… Il y en a ainsi eu 25 en 2016, déjà une douzaine pour le premier semestre de cette année 2017.

Aujourd’hui, tout ce travail un peu caché s’apprête donc à se dévoiler au grand jour pour une grande foire… Pardon, une Grosse Foire le samedi 29 avril. Rien à voir avec la Foire de Tours, organisée sur le territoire de Rochepinard une semaine plus tard. Cela dit, dans un autre style, c’est un excellent apéritif pour qui a envie de faire la fête et des découvertes : « on veut créer des passerelles et du lien entre ce lieu et le public, que les gens s’approprient cet outil communautaire financé par les contribuables » expliquent Franck Mouget (Cie Le Muscle) et Jean-Philippe Texeira (Sous le Pavé).

Du coup tout le monde se mobilise, imagine des créations originales ou propose une représentation de son dernier spectacle…  Plusieurs artistes régionaux déjà passés par les murs du 37ème Parallèle rejoignent aussi le programme, ainsi que d’autres artistes spécialement invités pour l’occasion. Au final, on se retrouve avec du théâtre, de la danse, du cirque, de la musique, des marionnettes, des arts plastiques…Une sortie de résidence géante pour constater l’effusion de créativité permise par cette mise au vert artistique à deux pas de la ville.

Ce n’est pas la première fois que le 37ème Parallèle ouvre ses portes. Il y a eu la crémaillère pour son inauguration, son 1er anniversaire ou encore le (très chouette) concert de The Pirouettes au festival Allotropiques en février… Mais là, on passe à la dimension supérieure avec un événement dont le budget avoisine les 30 000€ : « il y aura des spectacles, des performances, des rencontres… Ce ne sera pas un festival mais un événement familial de 16h à 2h du matin. L’idée c’est qu’on se marre, qu’on soit détendu, qu’on rencontre du monde. On espère notamment attirer les voisins du quartier » nous disent les artistes qui commencent aussi à nouer des partenariats avec les établissements scolaires du bout de la rue… ou d’un peu plus loin : « on va faire quelque chose avec l’École des Beaux-arts et un professeur qui fait faire des instruments de musique aux élèves. Il y aura une performance autour de ça pour La Grosse Foire. »

Sous l’œil avisé d’un référent (Quentin Police), La Grosse Foire a nécessité un an de travail avec la volonté de faire un projet collaboratif, entre toutes les compagnies investies dans le 37ème Parallèle. Tous les coins et recoins de l’extérieur du bâtiment seront exploités, les murs seront redécorés, les accès repensés, les tables et les chaises près du sol pour créer un aspect cocooning… Une scénographie « colorée et simple » : « on s’est donné un objectif, faire quelque chose d’édulcoré. » Une vingtaine de propositions figurent sur l’affiche dont pas mal de surprises et d’originalités.

En bref, évoquons le voyage électronique 360° de Kafarnarium, Le Trou Noir (les fameux DJs dans les toilettes quand les autres seront donc en hauteur, sans oublier DJ Christian qui s’annonce épique), l’installation sonore néo-futuriste baptisée Le Philophone, un duo baptisé Rixe et Xétéra par Sous le Pavé, une surprise en collaboration pour la Cie Le Muscle, Sololo pour de la musique, un conteur et son djembé, la Cie Raoul Lambert pour de la magie mentale, un spectacle clownesque baptisé Slip Expérience, Le Cabinet de Curiosités d’Opticirque…Et l’événement Mazalda pour le plaisir des yeux et des oreilles avec la voix de Sofiane Saidi. La Cie du Sous-sol, Joseph K, Mathieu Fays, Human Data et d’autres encore passeront par là. Pour manger, prime à la qualité avec des food trucks mais aussi un restaurant éphémère avec le centre social Léo Lagrange afin de financer les vacances des enfants.

Pour les infos pratiques : entrée à 12€, 10€ en prévente via Radio Béton, 5€ pour les moins de 12 ans. Et si vous trouvez ça un peu cher, vous avez de bonnes chances de payer moins avec un concept original : jouer votre ticket d’entrée aux dés. En arrivant, vous lancez les dés et vous payez en euros selon le chiffre qui tombe. Quand on vous dit que l’esprit c’est de s’amuser, on ne vous ment pas. Et si ça marche, cette Grosse Foire pourrait devenir récurrente voir s’étendre à des artistes d’autres régions. Alors, vous venez ?

Olivier COLLET

Toutes les infos sur la page Facebook du 37ème Parallèle.