Tours

McDo est arrivé Place du Grand Marché à Tours

Mais ça ne plait pas à tout le monde.

C'est fou quand même la loi des séries. En 10 jours, Tours a vu débarquer Burger King, Starbucks et un nouveau McDo. Jamais deux grandes marques américaines sans trois. A une différence près, tout de même : si Burger King et Starbucks ont fait naître de grandes files d'attente pour leurs premières heures de service, ce n'était pas le cas du nouveau Mc Donald's arrivé ce jeudi Place du Grand Marché, notamment parce que l'enseigne en elle-même n'est pas nouvelle sur la ville (il y a un autre fast food à la gare). Discrétion, donc, car pas d'inauguration en grande pompe non plus avec élus ou partenaires invités (ou alors on ne nous a rien dit).

De plus, parmi les premiers à se rendre aux abords du restaurant qui remplace l'institution Husson, il y avait des manifestants. Des écologistes mais aussi des têtes connues du mouvement C'est Au Tour(s) Du Peuple. A midi pile, ils ont déployé deux grandes banderoles : une pour railler le fait que Tours, proclamée Cité de la Gastronomie, devenait selon eux "Cité de la Malbouffe" et une autre pour dénoncer l'évasion fiscale à laquelle se livre McDo (banderole qui a également servi récemment à la BNP Paribas). Alors bon, il y avait presque autant de manifestants que de journalistes sous une petite bruine, les policiers veillaient mal garés sur le côté pour la forme... On va donc dire que c'est l'intention qui compte. Un petit coup de com', une photo et basta.

Dans le groupe, le conseiller régional Benoit Faucheux mais aussi le représentant d'EELV à Tours Christophe Dupin qui dénonce "la diminution artificielle des bénéfices" de McDo pour diriger ses capitaux vers le Luxembourg et ne pas payer ses impôts sur les bénéfices en France. "Nous demandons au gouvernement français de faire pression sur l'Union Européenne pour cesser ces pratiques fiscales scandaleuses" poursuit Christophe Dupin qui reproche au passage aux députés tourangeaux de s'être absentés lors du vote d'une loi sur la fiscalité des grandes entreprises à l'Assemblée Nationale, critiquant en particulier Jean-Marie Beffara qui s'y est opposé.

Sur l'emplacement même du McDo (qui compte une grosse vingtaine de places dont quelques unes en sous-sol), les manifestants affirment "que l'ouverture aurait pu être évitée. On a dit non à ce qu'il s'installe Place Plumereau, on aurait aussi pu dire non ici" affirme Christophe Dupin qui reproche au maire de ne pas avoir mis son véto (rappelons que McDo est un sponsor généreux, notamment pour la patinoire).

Dans le voisinage enfin, il n'y a pas non plus beaucoup d'enthousiasme même si certains commerçants pourraient bénéficier du passage de nouveaux clients. D'autres, pas bien favorables au grand M, soulignent tout de même que l'hygiène de l'enseigne est bien meilleure que celle des kebabs du quartier... Et comme on le soulignait déjà il y a quelques mois, il y a de grandes chances pour qu'à l'avenir ce fast food soit un succès, quoi qu'on en pense ou dise.

Olivier COLLET

PS : "On a raté l'inauguration de Starbucks mais qu'ils se rassurent, on reviendra" promettaient les manifestants ce jeudi, vu qu'ils reprochent aussi l'évasion fiscale du vendeur de café "dont toutes les franchises sont déficitaires".