Tours

Le TFC a (enfin) fait sa photo officielle en mairie de Tours

Et c'est la photo du jour d'Info-Tours.fr.

3 mois après le début de la saison de Ligue 2, le Tours FC était reçu en mairie de Tours ce samedi midi. L'occasion d'une photo avec les élus du Conseil Municipal des Jeunes mais aussi du traditionnel cliché avec les élus municipaux. Le maire de Tours Serge Babary était bien là, aux côtés des joueurs et du président du club Jean-Marc Ettori. Le maire de Joué-lès-Tours Frédéric Augis, fan de foot et grand fidèle de la Vallée du Cher, avait aussi fait le déplacement tout comme le vice-président de la région Centre-Val de Loire chargé des sports Mohamed Moulay.

En revanche, pas de trace de l'adjoint au maire de Tours chargé des sports Xavier Dateu ni de la vice-présidente du Conseil Départemental Céline Ballesteros qui y suit les dossiers sportifs. Deux élus qui ne se montrent pas non plus en tribune à la Vallée du Cher. Il faut dire que depuis l'an dernier, les relations sont parfois tendues entre les institutions et le Tours FC. Ca s'est d'ailleurs très bien senti...

Serge Babary a arrondi les angles saluant "la ténacité et l'énergie sans faille" de Jean-Marc Ettori : "vous pouvez compter sur notre soutien" a-t-il ajouté avant d'adresser ses "encouragements" aux joueurs de Fabien Mercadal bien à la peine en championnat, d'autant qu'ils ont été battus par Brest ce vendredi. De son côté, Jean-Marc Ettori a livré un propos concis remerciant les soutiens du club mais regrettant qu'ils ne soient pas "aussi nombreux" qu'il l'avait imaginé. Pour ne pas faire "de favoritisme" entre droite et gauche, il a simplement remercié deux élus : le fidèle Frédéric Augis (élu LR), donc, et le député PS Jean-Patrick Gille. Serge Babary a lui eu droit à un maillot à son nom.

Jean-Marc Ettori, souvent critiqué pour sa façon de gérer le TFC et connu pour ses sautes d'humeur et piques acerbes, a aussi souligné les "problèmes quotidiens" que son club devait affronter : "il n'est pas facile à redresser. On a fait 80% du chemin. Il reste encore un an et demi avant d'effacer les dettes du passé." Aux joueurs : "continuez de nager pour que nous puissions nous sauver. Vous en êtes capables."

O.C.