Tours

Une nouvelle vie associative pour la Bergeonnerie ?

L'Ardente s'installe à Tours Sud, en colocation avec l'Etoile Sportive de la Bergeonnerie. Un nouveau départ.

On passera rapidement sur ce qui a amené l'Ardente historiquement installée dans le quartier Beaujardin de Tours à déménager : locaux trop étroits, difficultés avec les voisins... Après 19 ans sur place, l'association qui fêtera ses 80 ans en novembre a donc mis le cap au sud, direction la Bergeonnerie. Là, la voici accueillie par l'Etoile Sportive, le club de foot du quartier, basé à la salle Andersen, une ancienne école qu'elle occupe depuis 1994 et où toutes ses coupes sont alignées. En cette rentrée, elle compte 75 licenciés de 6 à 13 ans qui s'entraînent aux Fontaines, notamment.

"S'implanter ici ce n'est pas facile pour nous, il va falloir apprendre à travailler ensemble" expliquent Alain Hérault, président de l'Ardente, et le secrétaire, Pascal Brun. "C'est un quartier difficile, la population n'est pas habituée mais il faut essayer, on a déjà eu un peu de monde récemment pour nos portes ouvertes. Il faut que les gens apprennent à nous connaître physiquement" poursuivent les deux hommes qui entament aussi une démarche sur les Deux-Lions, autre quartier de Tours qui manque cruellement de vie associative. Sur leur programme : des activités culturelles et sportives, le retour de la gymnastique pour les 6-15 ans, Qi Qong, pilates, zumba enfants et adultes, renforcement musculaire, danse orientale, couture, tricot, crochet, guitare, création de fleurs en tissu de soie, ateliers mangas, caligraphie...

"On va travailler sur l'animation de la Bergeonnerie ensemble, il faut faire vivre ce quartier qui n'a plus de comité. On a à la fois l'envie et l'ambition" résument en coeur les deux dirigeants de l'Ardente mais aussi ceux l'ES Bergeonnerie, Eric Denoual (le président) et Valérie Drocourt (secrétaire). "Ce que l'on souhaite c'est que les habitants viennent partager, que cette salle soit un lieu de rencontres et d'échanges où chacun peut venir faire connaître sa passion" complètent les bénévoles qui envisagent par exemple des soirées à thème. On notera que les deux entités collaborent déjà depuis un moment : cela fait 5 ans qu'elles sont en entente. En cette rentrée, elles viennent de s'accorder sur une convention de trois ans, un moyen aussi de partager les frais d'occupation de salle.

O.C.