Tours

Tourisme en Touraine : à contre-courant de la tendance ?

Certains chiffres sont rassurants. Mais pas tous.

Ce mardi, le ministre des affaires étrangères Jean-Marc Ayrault - également en charge du tourisme - a fait un passage en Indre-et-Loire en s'arrêtant à Montlouis-sur-Loire, à la cave des producteurs, avant de gagner le château de Chaumont-sur-Loire et celui de Chambord. Depuis le début de la semaine, on entend partout, et c'est le gouvernement qui le dit, que les chiffres du tourisme sont mauvais dans notre pays : 1 million de visiteurs en moins par exemple en région parisienne, une Côite d'Azur bien moins fréquentée que d'habitude... Suite aux attentats, au printemps pourri ou aux grèves, les visiteurs se sont faits rares, surtout les étrangers.

Mais la Touraine résiste au marasme. Enfin, c'est ce que nous dit un communiqué de la mairie de Tours publié ce mecredi (le lendemain de la visite du ministre, il n'y a pas de hasard, vous vous doutez bien !). Que nous dit-on dedans ? Ceci, en résumé : "Notre aéroport enregistre une hausse de fréquentation de 12% de passagers. Dans le secteur de l’hôtellerie, les résultats à mi-saison restent corrects puisque la baisse des nuitées étrangères est contrebalancée par la hausse du nombre de touristes français selon les derniers chiffres donnés par l’Observatoire Economique. Le mois de juillet 2016 a dépassé les excellents résultats de l’an dernier pour la Loire à vélo avec une augmentation de 3,1% des flux en moyenne et de +9,9% à Tours.

Le spectacle « les Illusions de la Cathédrale », nouveauté 2016, a été un franc succès puisque la fréquentation atteint en moyenne près de 1000 personnes par soirée. On peut donc prévoir 100 000 spectateurs pour la saison ! « L’Ombre du Manteau » joué à Marmoutier, remporte lui aussi l’adhésion du public (le spectacle a régulièrement affiché complet)."

Il est vrai que ces derniers jours, l'Observatoire Economique de Touraine a publié quelques chiffres rassurants : +1,9% de nuitées dans les hôtels du département. Mais que nous dit-il aussi ? "Le mois de juillet 2016 ne soulève pourtant pas l’enthousiasme… Tout d’abord, les monuments qui restent l’un des atouts majeurs du territoire, ne renouent pas avec une évolution positive ce mois-ci ; les musées également (-2,5% et -17% en juin, ndlr). Ensuite, il faudrait une franche augmentation pour redonner de vraies couleurs au tourisme en Touraine après un printemps difficile (-2,7% dans les hôtels en juin, ndlr)."

Ce qui a joué ? Une belle météo après un printemps vraiment pourri qui a, pour le coup, entraîné une forte baisse de fréquentation notamment sur la Loire à Vélo. Et puis si le tourisme des Français augmente, c'est aussi parce que certains n'ont pas eu la possibilité financière de partir loin. Tours, avec des prestations gratuites ou à moindre frais (spectacle de la cathédrale, Tours sur Plage, vistes guidées...) peut ainsi attirer du monde facilement. Reste à savoir si les restaurants, les bars ou les musées de la ville ont connu des hausses sensibles de visites. Par exemple, toujours d'après l'Observatoire Economique de Touraine, le chiffre d'affaire de l'Office du Tourisme de Tours baisse sensiblement de 3,1% (en juillet, pour les individuels). Un bilan complet pour le territoire de Tour(s)Plus sera fait en octobre.

O.C.

Au fait, juste après le départ du ministre Ayrault ce mardi, le maire de Tours ET le groupe de la majorité municipale Tou(r)s Ensemble ont publié un communiqué regrettant de ne pas avoir été associés à ce déplacement et ne pas avoir pu faire passer de message au gouvernement. Deux mails pour dire la même chose, c'est rare. Cela dit, on est obligé de vous indiquer que l'on voit Céline Ballesteros sur les photos à Montlouis. Elle est élue LR au département, en campagne pour les législatives, et adjointe en charge du commerce à Tours (donc issue du groupe Tou(r)s Ensemble. Elle ne pouvait pas le faire passer le message, elle ?