Tours

Tours-sur-Loire : une guinguette 3 en 1 dès vendredi

Les bords de Loire vont s'animer jusqu'à fin septembre.

Vous vous souvenez des publicités pour les boîtes de nuit : "3 salles, 3 ambiances...", eh bien ce sera un peu le cas cette année à la guinguette de Tours, en plein air, évidemment. Les bords de Loire vont changer de visage dès ce vendredi soir (inauguration à 18h30), et on aura un peu du mal à reconnaître la guinguette de ces dernières années, pas seulement parce que les deux saules pleureurs qui assuraient l'ombre sur les quais ont disparu.

En fait, fini la guinguette centrée sur le bas du Pont Wilson et qui s'installait jusqu'à la rive du fleuve. Pour 2016, Tours-sur-Loire s'etendra du bas de la descente donnant accès à la Fac des Tanneurs au pied de la bibliothèque centrale. Le grand écart. La décision ne vient pas de l'association Le Petit Monde qui s'occupe notamment de la programmation culturelle ou de Kwamti qui gère les bars mais de la mairie via l'architecte des Bâtiments de France, ce cher monsieur qui a décidé qu'il fallait dégager la vue sur l'eau donc concentrer tous les équipements sur un seul et même plateau, celui situé tout en haut.

Tours-sur-Loire est donc contraint de se réorganiser, de repenser son fonctionnement au risque de déstabiliser les visiteurs, de fractionner ses publics et de perdre un peu de sa singularité. Heureusement, on peut aussi voir tout cela du côté positif : les fondamentaux restent avec le bar principal au bas du Pont Wilson avec sa grande scène et ses animations quasi quotidiennes, en particulier du mercredi au dimanche. Puis, plus loin et un peu plus tard, il y aura Le Foudre, un bar orienté "nature" avec une nprogrammation culturelle encore "surprise". Puis, de l'autre côté du pont, place au Bar Wintage, plus au calme et avec une ambiance vintage, comme son nom l'indique. Là aussi la programmation est en cours d'élaboration et elle sera plus légère que sur le site principal (en revanche, c'est au Wintage qu'il faudra aller pour profiter des barbecues !). Donc, de quoi plaire à tout le monde et varier les plaisirs, une proposition intéressante.

3 bars, 3 ambiances donc. Et l'ADN d'un événement qui reste le même : le mardi il y aura toujours les dégustations de vins, l'espace enfants ne change pas de place, il y aura la chorale participative le mardi, les apéros danse le jeudi, les soirées pour la scène émérgente le vendredi, la soirée Ringuette (ringarde) le 20 août (avec un certains Michel Vedette), les promenades en bateau de Boutavant...

La force de la guinguette de Tours, c'est son tissu de partenaires toujours plus large : le théâtre Olympia s'y invite par exemple cette année avec une soirée assurée par les jeunes acteurs du JTRC le 24 juin (option cabaret). Le volet classique est aussi renforcé avec 5 soirées et des partenariats avec Doulce Mémoire, les festivals Concerts d'Automne, Les Temps des Rois ou Les Méridiennes. Tous en Scène, Jazz à Tours ou Le Petit Faucheux viendront évidfemment mettre leur grain de sel dans la programmation, des journées à thèmes sont annoncées : pour les futurs parents et pour les femmes (le 3 septembre).

Bref, la guinguette, qui vit avec une quarantaine de salariés installés pendant 4 mois dans le plus beau bureau de Tours saura toujours attirer et surprendre les Tourangeaux même s'ils vont devoir apprendre à apprivoiser cette nouvelle organisation en attendant peut-être d'autres changements l'an prochain. Car la ville va lancer dans quelques semaines un appel d'offres pour la gestion de la guinguette à partir de 2017, et au moins pour trois ans. De quoi mettre la pression sur les équipes actuelles et aiguiser les appétits en externe. Tout ce qu'on sait, c'est qu'il faudfra fournir un dossier ambitieux, les élus ayant afficher leurs intentions de dynamiser encore plus les bords de Loire. Malgré les remontrances de l'architecte des Bâtiments de France qui a quand même bien le rôle de l'empêcheur de guincher en rond...

Olivier COLLET

A noter : La Plage installée l'an dernier sur la rive droite de la Loire revient plus tôt en 2016, dès le 11 juin. Et peut-être dans l'été avec une liaison en bateau vers la guinguette.