Tours

La petite manifestation

La photo du jour d'Info-Tours.fr.

Etat d'ugence ? Loi Travail ? Organisation de la société en général ? Pas simple de comprendre précisément contre quoi ces quelques jeunes manifestent ce vendredi devant la gare de Tours et les enseignes de restauration rapide. Les slogans sont fouillis, mais on reconnait ceux entendus dans les manifestations récentes : il y a bien de l'agacement contre la loi Travail, des revendications pour avoir le droit de manifester (malgré l'état d'urgence, personne n'en a été empêché en 2016 à Tours)...

Bon, rien de très significatif : ils sont à peine plus d'une dizaine, en gros à entretenir la flamme du mouvement qui a pris corps devant la fac des Tanneurs de lundi à jeudi soir, entraînant une perturbation du fonctionnement du site. Mais du coup les étudiants ont obtenu une dépénalisation des absences depuis le début du mouvement le 9 mars afin de justifier leur légitimité à se mobiliser. En échange, ils se sont engagés à ne plus bloquer l'université.

Ca n'empêchera donc pas des actions coup de poing comme en bloquant les fast food ce vendredi (également sur le Pont du Milieu entre Tours et St-Pierre-des-Corps), ou des Nuits Debout Place Anatole France chaque soir à 18h. Il faut se faire voir pour durer... On attend aussi jeudi 14h30, nouvelle journée de grève et de manifestation contre la loi Travail. Seront-ils de nouveau 7 000 dans les rues tourangelles depuis la place de la Liberté ? En tout cas ce 22 avril, ils étaient aussi nombreux que les policiers qui les surveillaient de loin.