Tours

WET°, le festival de théâtre par les jeunes

Tout un week-end de théâtre par des compagnies innovantes.

C'est un nouveau festival mais il est intégré à part entière dans la saison du Théâtre Olympia de Tours. Du 1er au 3 avril, c'est Week-End au Théâtre ou le WET°, l'oeuvre événementielle sur laquelle les jeunes comédiens du dispositif JTRC (Jeune Théâtre en Région Centre)* travaillent depuis près d'un an. "Nous avions chacun des projets extérieurs et on se demandait comment accueillir des projets émergents au sein de la programmation du Centre Dramatique tourangeau" explique Blaise, l'un des organisateurs, issu justement du dispositif JTRC après une formation dans une école parisienne.

"Les jeunes compagnies ont besoin de jouer mais on ne peut pas les accueillir n'importe comment" poursuit le comédien qui a proposé, avec son équipe, d'initier ce temps fort et d'en faire "une grande fête de la jeune création contemporaine." De fait, la programmation a été pensée par les jeunes qui ont été voir de nombreux spectacles, à Paris ou au festival d'Avignon l'été dernier par exemple. Parmi les 9 compagnies invitées, certaines sont de la région voire ont fait partie du JTRC mais d'autres viennent de Lille ou de Strasbourg.

"Avec les jeunes créations, le public s'attend à quelque chose de percutant, à être bousculé. Nous ce qu'on a vouiu essayer de montrer c'est une palette qui soit la plus large possible. Ainsi, certains s'inspirent de clowns, d'autres de Shakespeare, de Tchekhov..." Et Blaise insiste : "ce n'est pas un festival par les jeunes pour les jeunes mais un événement ouvert à tous." Cependant, le WET° a, par essence, vocation à attirer vers le théâtre un public jeune qui hésite parfois à s'y rendre estimant - à tort - qu'il s'agit d'un art ennuyeux ou en panne de renouvellement. C'est aussi un tremplin pour des artistes qui ont souvent des difficultés à signer leurs premières dates.

Pour assurer la communication du week-end, les comédiens du JTRC ont posé devant l'objectif de la photographe Marie Pétry (qui signe la photo en Une de cet article) dans une série très mouillée, afin d'illustrer le slogan du festival. Ca donne par exemple une prise de vue à 5h un dimanche matin de novembre Rue Nationale à Tours, dans une bassine, avec une actrice aux cheveux trempés (ci-dessus) ou des clichés sur lesquels les gouttes prennent le pas sur les visages. "C'est moderne, ça nous ressemble" précise encore Blaise.

Chacune de ces photos représente un spectacle. Il y en a 9 comme Les Présidentes, où trois femmes partagent leurs rêves devant un discours du pape, (Cie La Nuit Américaine) ; Vous Êtes Ici par la Cie l'Ouvrier du Drame (pour tous publics dès 6 ans) met en scène un duo clownesque qui s'interroge sur les limites de l'univers ; J'écoute la Forêt qui Pousse est une création tourangelle inspirée des contes de Perrault, le collectif parisien Colette présentera Pauline à la Plage, l'histoire de jeunes ados qui veulent vivre le grand amour (et pour rester dans le thème, une soirée plage sera organisée en clôture du WET° le dimanche 3 à 22h dans les locaux de l'Olympia)... Et la liste est longue.

Présentées dans la grande salle du théâtre, dans sa salle de répétition ou au Volapük (du côté des Ursulines), ces créations sentent bon la fraîcheur et la liberté, l'humour, la franchise et la curiosité. Les tarifs sont accessibles : 5 à 12€ avec des promos pour les étudiants, 18 à 30€ pour un pass 5 spectacles. Infos sur www.cdrtours.fr

Olivier COLLET

*Le JTRC est un dispositif d'accompagnement des artistes après leur formation. Il leur permet d'être rémunérés pendant un ou deux ans pour préparer leur entrée dans le monde professionnel et ce dansl'enceinte du théâtre Olympia. Financé par l'Etat, la région, le département et le centre dramatique, il a déjà permis de suivre 44 comédiens qui ont notamment participé aux créations de l'Olympia (comme La Dispute de Jacques Vincey récemment). Le festival WET° est aussi l'occasion de fêter le dixième anniversaire de sa création.