St-Pierre-des-Corps

Ils veulent le tram à Saint-Pierre-des-Corps

 

L'annonce du choix de la deuxième ligne de tramway entre La Riche et Chambray alimente les débats. Si à Tours plusieurs pétitions ont été lancées pour un passage par le boulevard Jean Royer et à l'inverse par le boulevard Béranger, à Saint-Pierre des Corps des habitants ont également décidé de faire entendre leur voix.

Ce mardi 21 novembre, ils étaient une petite dizaine, membres du collectif citoyen tramway, à être présents pour un point presse qu'ils avaient organisé symboliquement au rond point Jericho à Saint-Pierre-des-Corps, le long de l'avenue Jean Bonin.

Cette avenue, devenue symbole de la volonté de la commune corpopétrussienne de voir le tramway sur son territoire. Aménagée au début des années 2000, la municipalité avait anticipé à l'époque le passage du tramway par l'avenue Jean Bonin en y aménageant un terre-plein central et en sanctuarisant l'espace nécessaire.

 

L'Est tourangeau laissé pour compte ?

Un aménagement resté vain depuis, malgré une volonté régulièrement affichée par la municipalité : pétitions, banderoles sur l'hôtel de ville, réunions publiques... à Saint-Pierre-des-Corps, la question du tramway est devenue une question de lutte municipale, avec en fonds l'impression d'être laissée pour compte par l'agglomération devenue métropole.

Cette impression a été renforcée par la décision de Tours Métropole de ne pas retenir Saint-Pierre pour la deuxième ligne de tramway. Et si Frédéric Augis, le vice-président aux transports a indiqué que les études sur une troisième ligne, passant par Saint-Pierre-des-Corps, allaient être rapidement lancées, cela n'a pas suffit à convaincre dans cette commune.

C'est donc pour militer pour un passage par Saint-Pierre-des-Corps dès la deuxième ligne que le collectif Citoyen Tramway s'est monté le mois dernier, avec la bienveillance de la municipalité. Un collectif qui vient officialiser un mouvement né en 2013 à la suite du lancement de la 1ere ligne. Pour Fabien Lemettre, membre du collectif : « Nous trouvons inacceptables que l'Est de l'agglomération soit ainsi mis à l'écart alors que cela représente 45 000 habitants, une gare TGV, une zone commerciale importante avec les Atlantes et Ikea, le parc des expositions, un pôle industriel et une zone sportive avec la Vallée du Cher ».

Une pétition recueillant 2000 signatures

Pour le collectif, l'équilibre territorial dans l'agglomération serait ainsi remis en cause, une erreur à les écouter qui « ne respecte pas les préconisations du plan de déplacement urbain élaboré en 2013 qui disait qu'il fallait améliorer les liaisons Est-Ouest. »

Pour le comité, il est possible pourtant de faire passer la deuxième ligne par Saint-Pierre-des-Corps en se basant sur le schéma proposé par Marie-France Beaufils, la maire de la commune. Ce tracé, en partant de la gare de Tours emprunterait le boulevard Heurteloup à Tours, puis l'avenue Jean Bonnin , le quartier de la Rabaterie, le centre de Saint-Pierre, puis les Atlantes et la Vallée du Cher, avant de partir vers le quartier des Fontaines et remonter vers Chambray et l'hôpital Trousseau.

Pour faire entendre leurs positions, le comité a lancé une pétition qui a réuni plus de 2000 signatures déjà. Ils comptent multiplier les réunions et rendez-vous publics également. Jeudi ils seront ainsi devant la gare de Saint-Pierre-des-Corps entre 6h et 9h puis de 17h à 19h. Une réunion publique va être organisée également le 12 décembre (lieu pas encore défini). Le collectif va également sollicité une entrevue avec Frédéric Augis.