Indre-et-Loire

Le Conseil Départemental restructure ses 2 colonies de vacances

A partir de 2019, il n'y aura plus qu'un centre en Vendée.

Votée en session du Conseil en juillet dernier, la fermeture d'un des deux centres de colonies de vacances appartenant au Conseil Départemental d'Indre-et-Loire sera acté l'an prochain, après l'été.

Aujourd'hui propriétaire de deux sites pour les colonies de vacances, le Conseil Départemental va fermer et vendre celui de Mayet-en-Montagne dans le département de l'Allier. En cause, un coût d'entretien important et une nécessité de travaux lourds. Conséquence, les colonies de vacances du département ne se feront plus qu'à Longeville-sur-Mer en Vendée. Ce centre va bénéficier de son côté de travaux (d'un coût de 3 millions d'euros) pour le remettre aux normes et accroitre sa capacité d'accueil qui sera portée de 150 places à 230. "Avec cette augmentation nous ne perdrons aucune place" précise Nadège Arnault, première vice-présidente au CD37.

Concrètement, le site de Mayet-en-Montagne va connaître un dernier été à accueillir les enfants en 2018, puis après tout se passera en Vendée où les travaux débuteront dès la rentrée 2018 pour être finis pour l'été suivant. "Avec ces travaux, nous allons pouvoir, outre les deux mois d'été, ouvrir le centre plusieurs mois dans l'année, en le louant à d'autres structures par exemple" précise Nadège Arnault. Et cette dernière d'imaginer un centre d'un nouveau type, moderne avec des structures à la fois en dur mais aussi souples commes des yourtes. "Nous voulons mettre en place un accueil innovant qui réponde aux demandes d'aujourd'hui".