Indre-et-Loire

D943 : « On est les délaissés »

Le maire de Loches répond aux déclarations du président de la région Centre-Val de Loire.

Le 11 janvier, une femme est morte dans un accident sur la D943 à Chambourg-sur-Indre. Un drame de trop pour les utilisateurs réguliers de l’axe Tours-Loches. Chefs d’entreprises et élus se mobilisent depuis pour obtenir des travaux de sécurisation, la pétition lancée a rapidement dépassé le milier de signatures... Mais tous se heurtent à un mur : personne n’a de quoi ou ne veut mettre la main à la poche pour payer.

Du côté du département, c’est clair d’après les élus : les fonds ne sont pas suffisants. En visite à Chambray-lès-Tours mardi pour inaugurer le Pont Maupas, Marisol Touraine a évoqué un engagement de l’Etat. Mais on sait bien que c’est le prochain gouvernement qui devra gérer la question, autant dire que le sujet n’est pas prêt d’être à l’ordre du jour. Quant à la région Centre-Val de Loire, interrogé sur Info-Tours.fr la semaine dernière, le président François Bonneau a dit non, tout simplement. La route n’est pas une priorité de la région.

Parmi les premiers à s’être mobilisés, le maire de Loches Marc Angenault ne décolère pas : « François Bonneau est tombé sous le diktat des Verts et met tout sur le train. Du coup on est les délaissés. »

Que la région investisse sur le train, en soi, ça ne pose pas de problème à l’élu Les Républicains. En fait, il en voudrait même encore plus : « les TER Tours-Loches c’est Tintin au Congo ! Les 40 millions prévus par la région ne feront que redresser et sécuriser la ligne. On devrait enfin avoir une régularité sur le temps de trajet. Mais ce qu’il faut c’est mettre 200 millions, pour avoir plus de trains. Si on veut aider au développement de Loches, en faire une ville qui prenne parti intégrante dans le département et l’esprit de métropole, on crée cette liaison. On ne fait pas les choses au 5ème. L’enjeu est d’ailleurs bien plus grand : c’est d’aller jusqu’à Châteauroux. »

Après la région, le département et l’Etat, Marc Angenault tente donc le tout pour le tout et demande à la future métropole de Tours de le soutenir... Pas sûr que ce soit à l’ordre du jour. En tout cas le sujet sera au centre de la campagne des législatives.