Centre-Val de Loire

Hommages à Simone Veil en Centre-Val de Loire

L'ancienne ministre, déportée pendant la Shoah, avait presque 90 ans.

C'est incontestablement une grande dame de l'histoire de France qui est partie ce vendredi matin. Le fils de Simone Veil a annoncé la disparition de l'ancienne ministre, déportée à 16 ans pendant la Shoah. Ayant participé au gouvernement de Valéry Giscard d'Estaing, elle a porté la loi autorisant l'avortement en France en 1975. Naturellement, les réactions sont nombreuses depuis ce matin... Voici celles qui sont parvenues à notre rédaction (vous pouvez tous nous transmettre vos textes à contact@info-tours.fr).

Brigitte Dupuis, conseillère départementale d'Indre-et-Loire en charge des droits des femmes :

"Je souhaite faire part de ma profonde tristesse suite à l’annonce de la disparition de Mme Simone Veil. Cette femme de convictions, courageuse et engagée était pour moi un modèle ; elle lègue, à nous autres femmes, et à la société tout entière, des valeurs et des victoires qui ont guidé mes pas en politique et pour le respect desquelles je continuerai à me battre."

François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire :

"Le décès de cette grande figure de la vie politique française ne laisse personne indifférent, tant ses combats et son parcours incarnent notre République et font partis de notre mémoire collective.

 Ayant connu la guerre et ayant survécu à l'horreur absolue, elle a combattu pour la paix et la fraternité entre les peuples. Elle restera à jamais la première Présidente du Parlement Européen.

J'ai eu l'honneur d'être présent à ses côtés à l'occasion de l'inauguration du CERCIL à Orléans. Sa présence, sa force, son intelligence et sa pudeur m'avaient profondément marqué.
 
Je forme le vœu qu'au-delà des clivages partisans, la rectitude de son parcours et la profondeur de ses convictions demeurent une source d'inspiration pour celles et ceux qui s'engagent dans la chose publique."

Parti Radical de Gauche d'Indre-et-Loire :

"C'est avec une immense tristesse et émotion que nous apprenons le décès de Madame Simone VeiL Femme d'engagements, de courage, de tolérance, elle aura marqué l'histoire de notre pays dans ses combats pour la liberté, la paix, l'Europe et les droits des femmes.

En hommage à cette femme d'exception, nous demandons à Serge Babary, maire de Tours de rebaptiser la Place de la Résistance: Place Simone Veil."

Serge Babary, maire de Tours :

"Témoin des horreurs de la déportation, celle que Valéry Giscard d’Estaing a appelée pour son premier poste de Ministre de la Santé s’est imposée comme une figure intellectuelle de premier plan, menant ainsi quelques-uns des combats politiques les plus marquants du XXème siècle, notamment en faveur du droit des femmes en France et en Europe.
 
L’annonce de son décès est pour nous une perte immense et nous engage, en ces temps troublés, à préserver son héritage fait d’un idéal de liberté et de justice."

Vincent Tison, élu à Joué-lès-Tours :

"Simone Veil était une femme de convictions et d'engagement. Elle a traversé le siècle dans la douleur, a gardé ses valeurs, s'est engagée pour les droits des femmes, la construction européenne."