Autour de Tours

Renaud, adulé par les visiteurs de la Forêt des Livres

Le showbiz, la télévision, le cinéma, la politique et la littérature se sont donné rendez-vous à Chanceaux près Loches

Sans conteste, la Forêt des Livres est le plus grand rassemblement d’auteurs de la région Centre Val de Loire.

Gonzague Saint Bris, grand ordonnancier de l’évènement depuis 21 ans, affiche un sourire et une bonne humeur de circonstance. Il est heureux, et cela s’entend ! La présidence d’Hélène Carrère d’Encausse, première femme nommé secrétaire perpétuel de l’Académie Française depuis sa création en 1635, le ravit !
Quant à la présidente de l’édition 2016, elle évoque « la forêt enchantée » et « la forêt maléfique » que l’on retrouve dans les plus anciens contes et romans et qualifie notre région d’extraordinaire !

Puis la parole est donnée aux « politiques » de l’étape… Jean-Louis Dumortier, maire de Chanceaux près Loches, cite Kant « Une lecture amusante est aussi utile à la santé que l’exercice du corps ».
Pour l’exercice du corps, les nombreux visiteurs ne sont pas en reste… notre appli nous a indiqué plus de 8 kms parcourus !

Céline Ballesteros, vice-présidente du CD37 en charge de la culture et des sports, axe sa prise de parole sur les remerciements aux différents organisateurs, bénévoles et visiteurs et confirme l’importance de la Forêt des Livres face à la concurrence de certains « salons » !

Pour conclure, François Bonneau, président de la région Centre Val de Loire, invoque « un moment particulier pour sortir des débats concernant quelques centimètres carrés de tissu sur nos plages françaises… » et l’osmose, toute particulière de la région et de cette manifestation, grand moment de culture !

Nous découvrons, en face du Chalet des chasseurs, la photo de Michel Rocard sur un des arbres centenaires, qui a rejoint la liste des nombreux disparus et dont le tombeau dessiné par Pierre Soulage, nous indique sa veuve, représente un livre ouvert ! Ses cendres devraient retrouver le chemin de la Corse à la fin du mois de septembre voire début octobre. Elle s’interroge sur le devenir du « Dictionnaire amoureux » qu’il n’a pas eu le temps de terminer et attend quelques temps avant de prendre une décision finale. En conclusion, Marisol Touraine, ministre du gouvernement, entrée en politique grâce à Michel Rocard parle de son mentor comme celui qui lui a donné sa chance « sans poser de question » !

Après ce temps de discours, face à une foule compacte pourvue d’une multitude d’appareils photos, du plus compact au plus gros sans oublier les smartphones… il est grand temps de parcourir les allées de la Forêt des Livres, dans la fraîcheur du sous-bois, à la recherche des vedettes du showbiz, du cinéma, des médias et de la politique qui sont attendues par la grande majorité des visiteurs, en quête principalement d’autographes !

Nous vous rapportons bon nombre de photos, prises un peu « à l’arrache » en jouant des coudes et des épaules, devant des stands pris d’assaut par des fans qui ne veulent pas lâcher 1 centimètre de terrain !

 

 

Les circonstances particulières de la période post-attentats que nous vivons nous ont amenés à ouvrir nos sacs et étuis d’appareils photos à des bénévoles souriants mais fermes. Les nombreux représentants de la Gendarmerie Nationale, visibles et se promenant parmi la foule, aident une jeune maman à fendre la foule avec sa poussette et nous voyons les militaires de l’opération Sentinelle traverser les abords de la forêt d’un pas ferme et décidé !

N’oublions pas qu’une telle manifestation ne pourrait avoir lieu sans une équipe de bénévoles qui réalise un incroyable travail et « sans conditions »… Ils et elles ne demandent rien en retour ; si ce n’est de partager leur passion de la lecture et sans elles et sans eux, la Forêt des Livres ne serait pas vraiment la Forêt des Livres !

MhG