lundi 6 février, 2023

Quand le maire de Tours s’énerve contre le cube beige de la Belle Fille

Serge Babary a refusé d’inaugurer le bâtiment.

Ce jeudi soir, Serge Babary presentait ses voeux à la mairie annexe des Fontaines à Tours, et il n’a pas seulement parlé de ses rendez-vous au kebab. Non, il a aussi fait de la pédagogie sur les élections départementales et n’a pas voulu gâcher la fête en parlant « gros sous » réservant ainsi les mauvaises nouvelles financières pour le conseil municipal du 9 février. Puis il a évoqué la souscription pour la basilique St Martin, un bâtiment religieux mais « qui appartient à la ville » voilà pourquoi elle est contrainte d’investir pour sa rénovation. Un petit mot sur les barbecues sauvages dans le quartier ? « On fait des réunions pour prévenir ces comportements là et trouver des solutions ». Une réponse sur ce qui se trame pour le terrain vague situé entre le Petit Cher et la Route de St Avertin ? « C’est un projet de logements de Val Touraine Habitat, bien plus qu’un centre de santé ». Les caméras ? « Elles fonctionnent depuis deux semaines ».

A propos de projets immobiliers, il y en a un qui agace tellement Serge Babary qu’il a refusé de l’inaugurer. Ce bâtiment – en photo en haut de cette page – est coincé entre le bas de l’Avenue de Grammont et l’ancien hôtel du quartier de la Belle Fille. Voilà comment le maire en parle : « alors que les riverains profitaient d’une exposition pelin-Ouest avec le Soleil en fin d’après-midi, il y a eu la chute d’un cube beige énorme » et sous-entendu très moche. « Ce n’est pas parce qu’on s’appelle Bouygues qu’on peut construire n’importe quoi ! Il y a une architecture ligérienne à respecter. Les touristes viennent de Paris et d’Europe du Nord pour ça. Je ne veux pas voir de murs rouges, roses ou verts. Je refuse ces bâtiments qui ressemblent à des boîtes métalliques. L’époque ou les promoteurs et les architectes se lâchaient, c’est terminé ».

Et pourtant, des immeubles comme celui-ci il y en a la pelle pas si loin, aux Deux Lions. Mais ça passe. Car c’est un nouveau quartier, très moderne. C’est en tout cas ce qu’explique l’adjoint en charge de ces deux secteurs, Julien Alet. A titre personnel, le bâtiment de la Belle Fille il le trouve bien… juste très très mal placé. En résumé, ce que Serge Babary a surtout voulu ce jeudi soir c’est faire siffler les oreilles des magnats de l’immobilier, et siffler la fin de la récré. Leur demander de ne pas construire sur catalogue mais de s’adapter à leur environnement, à l’histoire Tourangelle. Gageons qu’en centre-ville on saura lui rappeler ces propos si le projet du Haut de la Rue Nationale qu’il définit lui-même de « moderne » dénote trop par rapport aux environs… Mais il a assuré lors de la même réunion que l’architecture « plairait » aux habitants. C’est lui qui le dit.

Olivier COLLET

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !