dimanche 29 janvier, 2023

Un budget 2015 sans révolution à Tour(s)Plus

Dépenses maîtrisées, impôts inchangés, encore de l’emprunt… Voilà ce qui attend l’agglo de Tours pour 2015. Un budget sans grosse surprise mais qui suscite le débat. Le détail est sur Info-Tours.fr (+ photos de la séance)

Ecouter la présentation d’un budget, c’est accepter de risquer l’indigestion de chiffres et de pourcentages. Aux courageux nous mettons en ligne les données présentées ce lundi 24 novembre au conseil communautaire de Tour(s)Plus (28 pages). Nous allons maintenant nous employer à résumer les débats.

24,5 millions d’euros empruntés et +15 millions pour la dette

C’est Christian Gatard qui s’est chargé de ce gros morceau de l’ordre du jour de la réunion. Il a d’abord rappelé que l’agglomération restait endettée (420 millions d’euros fin 2013, à priori 422 millions fin 2014) mais que sa capacité de désendettement est jugée « bonne » puisqu’elle est de 8,64 ans (au dessus de 15 ans elle est qualifiée de très mauvaise). L’an prochain, les recettes augmenteront très légèrement grâce notamment à des recettes d’impôts supplémentaires mais ce sans augmenter les taux (en effet, si l’agglo accueille plus d’habitants et d’entreprises, ses recettes fiscales augmentent mécaniquement). Plutôt bon signe alors que les dotations versées par l’état sont clairement orientées à la baisse (-2 millions) mais « ce n’est pas un pourcentage très important du budget » selon son rapporteur.

La principale information martelée par Mr Gatard lundi soir (et par la majorité) est la suivante : en 2015, pour la première fois depuis 2001, les dépenses de fonctionnement de Tour(s)Plus n’augmentent pas. Ou si peu : +0,08%, notamment parce que, autre première, il n’y aura pas de créations de postes l’an prochain dans les services communautaires. Par ailleurs, les subventions resteront au même niveau : 4€75 par habitant. Et les investissements seront maintenus, notamment grâce à 24,5 millions d’euros d’emprunt (500 000 de plus qu’en 2014). Pendant ce temps, Tour(s)Plus va rembourser 9,8 millions d’euros de dettes, donc mécaniquement augmenter cette dernière de 15 millions.

Quelles priorités d’investissement ?

« Il faut sauver l’investissement » a dit Mr Gatard. Mais la majorité l’a clairement précisé : les investissements figurant au programme 2015 concernent globalement des projets déjà lancés. Il n’y a pas de nouvelles idées, de propositions choc, de révolution. On gère les affaires courantes sans lancer de gros chantier. Même si l’agglo est passée à droite. Ainsi il y aura 1,2 million dépensé pour la recherche, 3,6 pour les zones d’activités, à peine plus de 500 000€ pour le numérique, 5 millions pour le CCC Olivier Debré de Tours et 1,7 million pour un équipement culturel à Ballan-Miré, 1 800 000€ pour refaire des routes, 2,8 millions pour le franchissement du dénivelé de la gare de Tours, presque 5 millions pour le traitement des déchets, 3 pour le sport.

Sur le seul secteur des transports, près de 12 millions d’euros seront dépensés afin, notamment, d’installer un système de comptage de passagers dans 5 des 21 tramways (200 000€), renouveler des abris bus (660 000€), acheter 7 bus ou en rénover (2,29 millions) ou faire des études comme sur l’opportunité d’une deuxième ligne de tram (qu’on se le dise bien, ce n’est pas du tout pour tout de suite, 5 corridors éventuels seront scrutés de St-Pierre-des-Corps en passant par St Avertin ou Chambray et rien ne dit qu’elles conclueront à la nécessité d’un tram même si ce dernier pourrait alors permettre un développement de ces secteurs).

Olivier COLLET

Et qu’en pense l’ancien rapporteur du budget ?

Pour le PS, Philippe Le Breton a tenu à noter la baisse de la capacité d’autofinancement de l’agglo. Sans vouloir être trop alarmiste, il a signalé une situation de danger. Et puis il a titillé les équipes de Philippe Briand sur leurs promesses de changement pendant la campagne du printemps : « beaucoup de débats pour arriver aux mêmes choses qu’avant ».

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !