dimanche 2 octobre, 2022

Ce qu’il faut savoir avant le procès du couple Masset à Tours

Ce mardi à 13h30, le tribunal de Tours convoque Guillaume Masset et sa femme Cathy Münsch-Masset dans une affaire financière. Un dossier à très fort retentissement médiatique et politique : l’homme était directeur de l’association APAJH qui vient en aide aux personnes en situation de handicap, un poste où il a succédé à son épouse par ailleurs conseillère régionale socialiste et élue à la mairie de Tours (elle en était même première adjointe jusqu’à sa mise en examen).

L’élue est soupçonnée d’avoir bénéficié de fonds détournés par son mari. Ce dernier est accusé « d’avoir détourné 24 chèques pour un montant de 350.600,47 € entre mai 2018 et novembre 2020, en établissant des fausses factures pour dissimuler ces détournements. Ces fonds transitaient, pour partie, sur le compte-joint du couple afin d’assurer son train de vie et d’apurer d’importantes dettes » peut-on lire dans le communiqué du parquet publié à l’automne.

L’enquête aurait démarré après une alerte de la banque du couple au printemps 2021. Guillaume Masset a reconnu les faits assurant avoir agi seul. C’est d’ailleurs l’axe de défense de Cathy Münsch-Masset : elle n’était pas au courant des manœuvres de son époux, ce qu’il faudra prouver à l’audience. Le couple comparait après une période de contrôle judiciaire. Lui risque 7 ans de prison et elle 5 ans. En cas de condamnation Cathy Münsch-Masset risque en prime une peine d’inéligibilité. Les biens familiaux pourraient également être saisis, en particulier une maison à Tours.

Depuis que l’affaire a éclaté, les révélations annexes ont été nombreuses, portant notamment sur le recrutement de Guillaume Masset à l’APAJH (a-t-il bénéficié de piston alors qu’il n’avait aucune expérience pour ce type de poste ?), sur sa façon de travailler (un véhicule de fonction jugé bien trop luxueux et des difficultés relationnelles) ou encore sur son passé professionnel (la liquidation de sa précédente entreprise). Même la prise de poste de Cathy Münsch-Masset au sein de l’association en 2014 interroge (ses parents sont des amis de longue date du président de la structure). Autant de faits qui seront sans doute étudiés en détail lors de l’audience ce mardi.

De son côté, la ville de Tours a récemment remplacé Cathy Münsch-Masset à son poste de première adjointe, nommant Alice Wanneroy à sa place. L’élue s’occupait auparavant de la politique alimentaire de la municipalité.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !