vendredi 27 mai, 2022
  • Chambray en Mai

La Barque en danger : un appel d’offres pour reprendre le café ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le comité de soutien au Foyer Albert Thomas a écrit au préfet d’Indre-et-Loire.

Ce lundi sur Info-Tours.fr, nous évoquions le risque de fermeture de La Barque, le café associatif de la Rue Colbert à Tours qui accueille notamment des SDF ou des personnes au RSA. Un lieu d’accueil de jour qui pourrait disparaître suite à la liquidation judiciaire de l’association qui le gérait. Après les difficultés du Foyer Albert Thomas (situé juste à côté), ça fait beaucoup pour le petit monde du social tourangeau. Le collectif constitué pour défendre le foyer tire donc une nouvelle fois la sonnette d’alarme dans un courrier envoyé au préfet d’Indre-et-Loire ce mardi et signé de syndicats (Solidaires, CGT…), partis politiques (NPA, PCF…) ou associations (ATTAC, RESF). Extraits du courrier :

« Dans les deux cas (La Barque et le foyer, ndlr), les pouvoirs publics sont restés sourds aux mises en garde publiques des salariés quant à la gestion des fonds publics alloués. Le licenciement des salariés et la disparition potentielle de ces deux lieux capitaux pour le travail social en centre ville ne peuvent rester sans réponse.
 
Après la mission d’accompagnement et de contrôle qui lui incombait en tant que financeur principal, la responsabilité de la DDCS est engagée quant aux propositions qui répondront aux vides laissés par ces deux structures. L’accueil de nuit comme de jour est menacé à Tours et un éclatement du travail social en périphérie, avec des baisses de budgets et de postes pressentis, ne peut être la réponse à cette situation.
 
La concomitance des deux fermetures s’inscrit de fait dans une stratégie globale, initiée de longue date à Tours notamment, et ayant pour but de chasser les pauvres et les plus vulnérables du centre-ville, au profit notamment d’un projet urbain destiné aux plus aisés.
 
(…) La qualité d’un travail social de proximité ne peut être une variable d’ajustement budgétaire ou encore être menacée par des responsables incompétents qui liquident en toute impunité des associations financées par l’Etat. (…) Nous souhaitons également qu’au travers de l’appel d’offre qui a été lancé pour le foyer Albert Thomas, une solution de reprise soit engagée pour la café La Barque, et que la rentabilité ne soit pas privilégiée dans le choix du repreneur, au détriment de la qualité de l’accueil et de l’accompagnement. »

Une soirée de soutien pour les deux structures est prévue jeudi, dès 18h, à la Fac des Tanneurs (amphi 1).

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !