mardi 17 mai, 2022
  • Shop in Touraine
Jardins Éphémères Amboise

5 étudiants des Tanneurs créent des sacs en tissu inspirés de l’Histoire

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

A Tours on connait très bien Nota Bene, le YouTubeur qui vulgarise l’Histoire dans des vidéos souvent assez amusantes (il a récemment réalisé le 2e épisode d’une série sur les personnalités mortes aux WC). Voilà une autre façon d’amener les grands événements du passé dans notre quotidien et de pousser un peu tout le monde à s’y intéresser : le projet d’un groupe d’étudiants en 3e année d’Histoire à la fac des Tanneurs.

Lou, Ninon, Noémie, Gaël et Samy se lancent dans un projet de fabrication de sacs en tissu (tote bags) avec des motifs inspirés de grandes époques historiques. Des dessins qu’ils conçoivent eux-mêmes dans le cadre d’un projet d’études.

Par exemple, Lou Duc a choisi l’époque médiévale avec la volonté d’illustrer le parcours de l’Italien Marco Polo (1254-1324), célèbre pour son voyage vers l’Orent. « Il m’a beaucoup marqué en deuxième année et j’ai trouvé très intéressant de travailler sur ce sujet » explique la jeune femme qui prévoit un objet couleur bordeaux, « car c’est sa couleur emblématiques » + les dates de son voyage sur les anses et une poche blanche avec un M en référence au livre écrit à son retour. Ses camarades ont choisi l’Egypte Ancienne, la Renaissance ou encore le jazz américain pour le sac consacré à l’époque contemporaine.

A chaque fois, les dessins seront accompagnés d’une fiche explicative. Donc les propriétaires des tote bags auront les armes pour expliquer de quoi il s’agit. Bref, c’est à la fois un projet design et pédagogique. Et ça séduit. A la base, le groupe devait seulement présenter ses réalisations en cours mais la création d’un compte Instagram baptisé The History Bag puis le contact avec des associations spécialisées ont fait entrer le concept dans une autre dimension : « On réfléchit à commercialiser nos produits » nous dit Lou. Par exemple via un système de précommande.

Il faudra quand même patienter un peu. Pour l’instant, le processus de fabrication n’en est qu’à ses débuts. Chaque sac sera brodé à la main avec le soutien d’une maman. Après, « la fabrique dépendra des personnes intéressées ». Et on peut sans doute imaginer autant de motifs que de grands événements historiques…

Olivier Collet

Vitiloire
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !