jeudi 1 décembre, 2022

47% des Tourangeaux démarchés au téléphone presque tous les jours

En moyenne, on reçoit 4 appels commerciaux par semaine en Indre-et-Loire.

C’est une véritable plaie le midi à l’heure du déjeuner ou le soir en rentrant du travail : le téléphone qui sonne pour nous vendre des fenêtres, un abonnement satellite ou n’importe quelle excellente affaire. Selon une enquête de l’UFC Que Choisir en Indre-et-Loire, 47% des Tourangeaux déclarent être démarchés par téléphone quasiment tous les jours, et en moyenne ils disent recevoir 4 appels par semaine, jusqu’à 4,4 appels hebdomadaires pour les plus de 65 ans. Des appels « très agaçants » pour 91% des sondés, 3 sur 4 estimant qu’ils sont plus nombreux qu’il y a dix ans.

Heureusement, depuis quelques mois, un service du gouvernement permet en théorie de limiter la gêne pour ceux qui ne veulent plus recevoir ce type de coups de fil : c’est Bloctel. 8 Tourangeaux sur 10 le connaissent mais ils sont tout aussi nombreux à déplore que que le nombre d’appels reçus dans le cadre d’un démarchage n’a pas ou que trop peu baissé malgré leur inscription.

« Cet échec de Bloctel est notamment à mettre en relation avec la faiblesse des sanctions. Ainsi, en décembre 2016, 330 000 réclamations portées à la connaissance de Bloctel n’avaient abouti qu’à 2 sanctions administratives contre des professionnels » déplore l’UFC Que Choisir qui demande plus de contrôles et de sanctions mais aussi un meilleur encadrement du démarchage téléphonique à l’échelle européenne.avec des sanctions financières dissuasives ou un indicatif dans le numéro d’appel indiquant qu’il s’agit d’un démarchage (le nombre 13 est proposé par l’association).

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !