lundi 6 février, 2023

Crash de Vouvray : dérapages sur les réseaux sociaux

Le dramatique accident a été abondamment commenté sur Facebook et Twitter…

Nous l’écrivions dès hier soir, il faudra du temps pour vraiment bien comprendre ce qu’il s’est passé ce mercredi lorsqu’un Alphajet de l’école de l’armée de l’air de Parçay-Meslay s’est crashé sur un centre d’accueil de l’ADAPEI37 à Vouvray, faisant un mort et 6 blessés. Une enquête a immédiatement été ouverte et, logiquement, tous les médias nationaux voire internationaux (la BBC) se sont emparés de l’affaire car un avion de l’armée qui s’écrase, ça arrive parfois mais ça reste heureusement assez rare…

LIRE AUSSI : l’interview d’une opposante de longue date aux nuisances aériennes en Touraine

Mais comme le temps de l’enquête n’est pas le temps médiatique et encore moins le temps d’Internet, on a pu assister, dès hier soir, à de nombreux propos déplacés pour ne pas dire choquants sur Facebook ou Twitter, tant de la part de Tourangeaux que de personnes venues de toute la France. Bien sûr, la grande majorité des messages postés font état de leur compassion pour les victimes mais que dire de cet homme lecteur du Huffington Post qui trouve choquant que les deux pilotes aient réussi à sortir indemnes de l’accident allant même jusqu’à les insulter ? Dans la même discussion, un autre tente un humour hors de propos : « Ils pouvaient pas viser un Formule 1 à Gonesse, comme tout le monde ? »… Tout le monde ne s’appelle pas Les Guignols de l’Info

Sur le groupe Facebook « Tu es de Tours si… » regroupant plus de 11 000 personnes, une administratrice a même dû annoncer la suppression de tous les posts en rapport avec le drame pour éviter les nombreux dérapages. Sur Twitter, où le sujet faisait encore partie des plus discutés ce jeudi matin, on trouve aussi des blagues assez sordides comme sur les derniers mots des pilotes ou même une tentative de rapprochement démente avec l’islamisme quand d’autres essaient d’amorcer des débats sur les réductions de budget de l’armée ou sur son existence même : le site La Rotative préfère par exemple parler « d’engin de mort » plutôt que d’avion, ce qui est un sous-entendu assez clair… On a lu aussi un tweet avançant que Marisol Touraine se faisait… de le pub en se rendant sur les lieux dès hier soir, vu qu’elle est élue du département. Alors qu’en tant que ministre de la santé, sa présence est logique vu qu’un établissement accueillant des personnes handicapées est concerné.

Bien sûr, tout cela n’est pas nouveau et se répète souvent comme lors de ce jour où un bijoutier de Nice a tué un braqueur déclenchant un grand élan de sympathie sur le net et des milliers de commentaires sur ce qu’il aurait dû faire ou ne pas faire. Bref, les réseaux sociaux sont un formidable vecteur d’information et de communication, mais ils hébergent aussi nombre de bêtises parfois débitées avec beaucoup de fureur ou sans prendre le temps de la réflexion… Peut-être y’a-t-il eudes fautes avant ce crash hier ? Sans doute y aura-t-il des débats, d’ailleurs justifiés. Mais doit-on les avoir tout de suite, sous le coup de l’émotion ?

Olivier COLLET

Illustration : un tweet de Marisol Touraine posté mercredi soir (bien sûr, celui-ci n’entre pas dans la catégorie des dérapages…).

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !