Tours

PRESIDENTIELLE : Un rassemblement à Tours pour unifier la gauche

Ils espèrent réunir Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Charlotte Marchandise.

On le sait clairement depuis le début de la semaine : Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon ne s'uniront pas pour le premier tour de la présidentielle le 23 avril, quitte donc à amenuiser fortement les chances de la gauche d'atteindre le second tour. Pour tenter de les rassembler malgré tout, certains appellent à des rassemblements chaque semaine. Ce sera le cas ce dimanche 5 mars puis ce samedi 11 mars à Tours. Le premier rendez-vous est fixé à  14h30 Place Jean Jaurès. L'idée est aussi d'inclure dans ce rassemblement Charlotte Marchandise, candidate issue de la primaire citoyenne.

Voici le manifeste que ces électeurs espèrent voir entendu par les candidats :

"Seule l'unité sera à même d'éviter la prise de pouvoir pour 5 ans par la droite. Il est à anticiper qu'elle pourrait être la plus haineuse ; dans l'absolu porteuse de nombreuses régressions. Seule l'unité permettra qu'advienne la transition écologique, avec force ; que la justice sociale soit défendue.

Et l'alliance vers la victoire et le progrès, pour la défense de quantité d'objectifs partagés, est une opportunité absolument réjouissante. Nous la défendrons ardemment jusqu'au bout. Nous appelons le peuple progressiste dans son ensemble à nous rejoindre dans ce mouvement. Nous appelons tous les électeurs de gauche à se réunir, et à refuser en ces temps critique les dissensions et luttes partisanes, qui ne portent que la défaite collective. Nous appelons les appareils à ne pas s'embourber dans leurs archaïsmes et briser cette occasion unique de construire un nouvel avenir à gauche, très possiblement victorieux. Leur culpabilité serait évidente.

Madame Marchandise, Messieurs Hamon et Mélenchon, qu'attendez vous ?! Vous prônez et anticipez tous les 3 de profonds changements du fonctionnement de la république, la construction d'une nouvelle république, par un renforcement de la pluralité, des mécanismes démocratique. Nous vous exhortons donc à mettre ces principes en oeuvre, dès maintenant ! Quelle serait votre cohérence à annoncer chacun un plus grand partage du pouvoir, et à ne pas pouvoir vous coordonnez selon ce principe ?! Nous vous prions de passer dès aujourd'hui du discours aux actes, et à vous présenter côte à côté, organisés, sans plus tarder. Les méthodes pour sceller l'alliance sont nombreuses. Notamment: tirage au sort pour désignation d'un candidat officiel, mais partage du pouvoir en cas de victoire ; vote primaire sur leurs têtes, sur les candidats aux législatives ; nouvelles élections du parlement, à la proportionnelle, après leur prise de pouvoir..."